flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Les Fantômes de la Crique
Claude Queyrel & Pascale Stauth [tous les titres]
Fondation Hartung Bergman [tous les titres]
 Claude Queyrel & Pascale Stauth Les Fantômes de la Crique
Textes de Wilhelm Meister, Teresa Farner, Pascale Stauth, Claude Queyrel, Jean-Charles Agboton-Jumeau, conversation entre les artistes et Kirsten A.

Publié par L'Association DCPM et la Fondation Hartung-Bergman avec le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur.
paru en février 2017
édition française
22,5 x 22,5 cm (broché)
184 pages (ill. coul. et n&b)
29.00 €
ISBN : 978-2-9524635-1-5
EAN : 9782952463515
en stock
 
Publication présentant la synthèse d'un projet de Pascale Stauth et de Claude Queyrel dans lequel le duo réactive l'histoire de l'expérience artistique et intime du couple Hans Hartung et Anna-Eva Bergman et de leur séjour, de 1932 à 1934, sur l'île de Minorque où ils construisirent une maison-atelier.
Lors de leur séjour sur la côte nord de l'île de Minorque, entre 1932 et 1934, le couple d'artistes Anna-Eva Bergman et Hans Hartung construisit une maison-atelier, conçue à la fois comme une proposition architecturale, un outil de travail et le décor de leur vie quotidienne. Cet épisode insulaire fut de courte durée, mais il constitua pour les deux peintres une expérience particulière, rapportée par Anna-Eva Bergman en ces termes : « Et c'est ainsi qu'Adam et Ève quittèrent le Paradis, un plat de poissons et deux pommes à la main ; conscients qu'ils avaient eu largement leur part de l'arbre de la sagesse. »
Les Fantômes de la Crique se déroule en plusieurs étapes depuis 2012 : résidences, interventions éphémères dans l'espace public, expositions et publication. Avec ce projet, Pascale Stauth et Claude Queyrel réactivent l'histoire d'une expérience artistique et intime, celle de ces deux peintres et de quelques autres grandes figures qui traversent cette époque.
Ce faisant, ils posent à travers la figure archétypale du couple quelques questions essentielles : comment vivre entre tradition et avant-garde ? Comment imbriquer l'art et la vie à partir de situations concrètes ? Ils articulent ainsi une réflexion plastique et scientifique sur un certain nombre de notions : exil, paradis, maison, mythe, modernité et contemporanéité, etc.
Après leurs recherches dans les archives de la Fondation Hartung-Bergman, les résidences à Minorque et Antibes puis les expositions au Musée de Minorque à Mahon, à la Gare Saint-Charles à Marseille et au Frac Provence Alpes-Côte d'Azur, Pascale Stauth et Claude Queyrel présentent le livre des Fantômes de la Crique, forme synthétique de cette expérience artistique et humaine afin de mettre en lumière quelques moments de ce processus.
Publié suite à l'exposition éponyme au Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, du 17 janvier au 28 février 2015.
À partir de l'expérience singulière d'un travail artistique à deux, Pascale Stauth (née en 1965 à Toury) et Claude Queyrel (né en 1964 à Gap) ont engagé depuis 2008 une réflexion autour des représentations du couple. Croisant des mythes, des légendes et des tableaux, ils ont constitué la série des Sémaphores, sorte d'alphabet optique dans lequel apparaissent tour à tour ciseau, licorne, clef, roue, bague, serpent, cœur, etc. Ces symboles sont des attributs nuptiaux relevés dans la plupart des cultures. Comme dans tout langage, des combinaisons d'expression peuvent sans cesse être inventées à partir de l'ensemble fini des signes. Ils vivent et travaillent à Marseille.