flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Apprentissages
Sheila Hicks [tous les titres]
JRP|Ringier [tous les titres] Hapax (poche) [tous les titres]
Sheila Hicks Apprentissages
Edité par Clément Dirié.
Entretien avec Sheila Hicks par Clément Dirié.

Publié avec le Festival d'Automne, Paris.
paru en juin 2017
édition française
10,5 x 16,5 cm (broché)
64 pages (ill. coul.)
10.00 €
ISBN : 978-3-03764-487-4
EAN : 9783037644874
en stock
 
Une documentation autour d'installations in-situ réalisées à Paris par une pionnière de l'art textile.
En 1964, Sheila Hicks choisit de s'installer à Paris pour y mener sa vie et fonder son atelier. Née au Nebraska en 1934, élève de Josef Albers et Georges Kubler à la Yale School of Art and Architecture, riche de ses voyages en Amérique du Sud et de cinq années au Mexique, son atelier parisien devient alors le centre, toujours actif, d'une œuvre ouverte, où fils et textiles donnent forme à un « langage international » tactile, sensible et immédiat. Pour elle, la création est un processus en mouvement, qui se nourrit des rencontres et dialogues qui la marquent, des cultures et des techniques étudiées, des architectures investies.
« Apprentissages » est un parcours en trois temps, déployé de septembre à décembre 2016, aux apparitions successives, intimement liées à la géographie parisienne. Premier temps au Musée Carnavalet, où l'univers de Sheila Hicks dialogue avec l'architecture éclectique de ce musée dédié à l'histoire de Paris, notamment dans la galerie de l'Hôtel Carnavalet, côté jardin, sur la Cour des Marchands-Drapiers. Second moment, à découvrir au cours de promenades urbaines, avec un ensemble de vitrines habitées par les gestes caractéristiques de son vocabulaire chromatique, textile et pictural. Un final, enfin, au sein du vaste Atelier décor de Nanterre-Amandiers, ouvert au public pour l'occasion, où l'artiste redéploie, au sein d'une architecture résolument moderne, les œuvres exposées précédemment.
Cette publication accompagne le projet d'installations, illustrant ce parcours à travers Paris de photographies et de documents, et d'un entretien de l'artiste avec Clément Dirié.
Issue de la longue tradition de l'art moderne qui lie l'abstraction à de nombreuses autres disciplines, l'artiste américaine Sheila Hicks (née en 1934 à Hastings, USA, vit et travaille à Paris) revisite la tradition textile artisanale populaire, brouillant les frontières entre peinture et sculpture avec ses œuvres textiles. Après avoir été l'élève de Josef Albers à Yale, elle commença à travailler avec des fibres à l'occasion d'un voyage en Amérique du Sud de 1958 à 1959, où elle étudia les fabriques artisanales de Colombie, du Chili, du Pérou et de Bolivie. Les fibres devinrent ensuite le matériau principal de ses œuvres. Sheila Hicks perçoit son travail, nourri de ses voyages et des cultures qu'elle a étudiées, comme un processus qui a pour résultat une véritable interaction entre ses œuvres et le spectateur, aussi bien qu'avec l'architecture dans laquelle elles sont présentées.