flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Le Trésor de la cathédrale d’Angoulême (livre / DVD)
Jean-Michel Othoniel [tous les titres]
a.p.r.e.s éditions [tous les titres] Livres-DVD [tous les titres]
Jean-Michel Othoniel Le Trésor de la cathédrale d’Angoulême (livre / DVD)
Edité par Gilles Coudert.
Préface de Monseigneur Dagens.
Texte de Adrien Goetz.
Film réalisé par Gilles Coudert et Damien Faure.
paru en janvier 2017
édition bilingue (français / anglais), DVD version originale sous-titrée français / anglais
15 x 21 cm (broché, couv. velour)
144 pages (ill. coul. et n&b), DVD vidéo 52'
25.00 €
ISBN : 979-1-0914903-37
EAN : 9791091490337
en stock
 
Une documentation audiovisuelle et textuelle autour de la monumentale mise en scène du trésor de la cathédrale d'Angoulême par Jean-Michel Othoniel.
Le Trésor de la cathédrale d'Angoulême, commencée en 2008 et terminée en 2016, est une œuvre monumentale de l'artiste Jean-Michel Othoniel qui met en scène plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle. Ce projet est une commande de la Drac Nouvelle-Aquitaine.
Ce livre dévoile le Trésor qui se déploie sur 200 m2 en trois salles et dont les objets de culte sont magnifiés dans l'écrin conçu par l'artiste.
La présentation par Monseigneur Dagens et le texte généreux d'Adrien Goetz témoignent de l'importance de cette œuvre dans l'histoire des cathédrales et dans l'univers d'un artiste porté par le sacré.
Le DVD propose un film de Gilles Coudert et Damien Faure qui nous fait vivre l'aventure du Trésor à travers la parole de Jean-Michel Othoniel et la rencontre dans leur atelier, des Maîtres d'art qui l'ont élaboré avec lui. Des décisionnaires aux nombreux artisans, tous témoignent du long processus de cette réalisation majeure.
Le livre et le film se présentent ici comme un ex voto de la création et concourent à l'idée que cette œuvre d'art totale est un pèlerinage.
Né en 1964 à Saint-Etienne, Jean-Michel Othoniel vit et travaille à Paris. Privilégiant, par goût des métamorphoses, sublimations et transmutations, les matériaux aux propriétés réversibles, il présente ses sculptures en soufre à la Documenta de 1992. Il introduit le verre dans son travail à l'exposition « Féminin/Masculin » (Centre Pompidou, 1994). Ses sculptures de verre sont exposées à la Villa Médicis en 1996, puis à la Collection Peggy Guggenheim en 1997 et 2006. En 2000, il transforme la station de métro Palais Royal en Kiosque des Noctambules. Première exposition personnelle à la Fondation Cartier en 2003. En 2004, il expose au Louvre et présente au Châtelet son Petit Théâtre de Peau d'Âne. En 2010, Othoniel a participé à l'inauguration du Centre Pompidou de Metz et, en 2011, et son travail a fait l'objet d'une exposition personnelle au Centre Pompidou de Paris.