flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
[Inaudible] – A Politics of Listening in 4 Acts
Lawrence Abu Hamdan [tous les titres]
Sternberg Press [tous les titres] Catalogues [tous les titres]
Lawrence Abu Hamdan [Inaudible] A Politics of Listening in 4 Acts
Edité par Fabian Schöneich.
Contributions de Lawrence Abu Hamdan, Emily Apter, Giovanni Carmine, Omar Kholeif, Fabian Schöneich.

Conception graphique : David Bennewith, Colophon.

Publié avec Kunsthalle St. Gallen et Portikus, Francfort-sur-le-Main.
paru en novembre 2016
édition anglaise
10,6 x 16 cm (broché)
68 pages (4 ill. coul. et 6 ill. n&b)
12.00 €
ISBN : 978-3-95679-241-0
EAN : 9783956792410
en stock
 
Étude monographique consacrée aux travaux de l'artiste Lawrence Abu Hamdan, spécialiste des questions liées au langage, au son et à l'écoute. Un ensemble de transcriptions et d'entretiens permettent d'éclairer les ressorts d'une œuvre éminemment politique, dont les thèmes récurrents sont l'identité nationale, les droits de l'homme et la justice.
Publié suite à l'exposition « Earshot », Portikus, Francfort, du 13 février au 10 avril 2016.
Lawrence Abu Hamdan (né en 1985 à Amman, Jordanie, vit et travaille à Beyrouth, Liban) est un artiste dont les projets ont pris la forme d'installations audiovisuelles, de performances, d'œuvres graphiques, de photographies, de sermons islamiques, de cassettes audio, de paquets de chips, d'essais et de discours. L'intérêt d'Abu Hamdan pour l'intersection du politique et du sonore a pour origine ses débuts dans le milieu musical DIY. En 2013, son documentaire audio The Freedom of Speech Itself est utilisé comme preuve lors d'une session de la Cour britannique du droit d'asile à laquelle il témoigne en qualité d'expert. Ses analyses sonores ont servi à plusieurs reprises lors d'investigations judiciaires et de plaidoyers pour des organisations comme Amnesty International. Il a également fait partie de la campagne No More Forgotten Lives pour Defence for Children International. Ses analyses audio sont menées dans le cadre de ses recherches au laboratoire Forensic Architecture du Goldsmiths College à Londres, où il réalise également une thèse. Ses expositions personnelles incluent « Earshot » à Portikus, Francfort-sur-le-Main (2016), « تقيه » (Taqiyya) à la Kunsthalle St Gallen (2015), « Tape Echo » (2013) à la galerie Beirut au Caire et au Van AbbeMuseum, Eindhoven, « The Freedom Of Speech Itself » (2012) au Showroom, Londres, et « The Whole Truth » (2012) à Casco, Utrecht. Il a exposé ses travaux lors d'événements à la biennale de Shanghai (2014), à la Whitechapel Gallery, Londres, au MACBA, Barcelone, à la Tate Modern, Londres, au M HKA, Anvers, au Beirut Art Center et à la biennale de Taipei (2012). Il a collaboré à l'ouvrage Forensis et écrit pour Manifesta Journal et Cabinet Magazine. Ses œuvres sont présentes au sein des collections du MoMA New York, du Van Abbemuseum, Eindhoven, et de l'Arts Council en Angleterre.