flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Venice, Work and Tourism
Jimmie Durham [tous les titres]
Mousse [tous les titres] Mousse Publishing (livres) [tous les titres]
Jimmie Durham Venice, Work and Tourism
paru en 2015
édition bilingue (anglais / italien)
23 x 17 cm (broché)
96 pages (ill. coul.)
22.00 €
ISBN : 978-88-6749-134-6
EAN : 9788867491346
en stock
 
Ce livre d'artiste rassemble les observations, les textes et les images collectés par Durham durant un séjour à Venise. Il souligne les relations complexes entre l'industrie du tourisme, les travailleurs locaux et l'histoire de la Cité des Doges.
Il y a quatre ans, la fondation Querini Stampalia a invité Jimmie Durham à travailler sur un projet consacré à la ville de Venise. L'artiste engagea alors des entretiens avec différents artisans vénitiens, charpentiers, maîtres verriers, orfèvres et graveurs mais également avec des salariés des secteurs de la restauration et de l'administration. Durham découvrit qu'un grand nombre d'entre eux étaient issus de l'immigration sénégalaise, tunisienne et bangladaise. Bien que participant de l'économie local, ces travailleurs de l'ombre préféraient ne pas marquer de leur empreinte le quotidien de la ville.
L'histoire de ces travailleurs est au point de départ de l'exposition de Durham présentée à la 56e biennale de Venise, ainsi que du présent ouvrage, pensé comme une extension du projet.
Publié suite à l'exposition éponyme, 56e Fondazione Querini Stampalia, Exposition internationale d'arts visuels – La Biennale di Venezia, du 9 mai au 22 novembre 2015.
Jimmie Durham (né en 1940 en Arkansas, vit et travaille en Europe depuis 1994) est l'un des artistes contemporains les plus influents, ainsi qu'un éminent essayiste et poète. Son art et sa pensée sont d'une importance cruciale pour de multiples artistes, commissaires d'expositions et théoriciens, notamment de la jeune génération. Durham est l'un des très rares artistes contemporains à également avoir une pratique de l'œuvre politique. Dans les années 1970, il fut l'un des leaders du Mouvement Amérindien et plus tard un représentant du Conseil international des Traités indiens aux Nations Unies.
Durham fait usage de tous les éléments de ce que l'on qualifie aujourd'hui d'art plastique : objet, image, mot, action. Les images et les mots peuvent être cloués ou collés sur des objets, qui peuvent être fabriqués « en direct » sous les yeux d'un auditoire. Ce processus peut aussi être filmé en vidéo. Son œuvre relève de la « sculpture » au sens le plus large du terme : une apparition matérielle dans l'espace. Les matériaux vont du bois à la pierre et de l'os aux tubes en plastique ou des textes imprimés. Durham utilise aussi le dessin, la peinture et la vidéo. Il crée ses propres musées, parfois en collaboration avec sa partenaire, l'artiste Maria Thereza Alves.