flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Get out/Stay away/Come back – A propos de sculpture et de la sculpture en œuvre
Richard Nonas [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Écrits d'artistes [tous les titres] – collection Hors série [tous les titres]
Richard Nonas Get out/Stay away/Come back A propos de sculpture et de la sculpture en œuvre
paru en 1995
édition bilingue (français / anglais)
17 x 24 cm (broché)
302 pages (30 photos n/b)
24.00 € 12.00 €
(offre spéciale)
ISBN : 978-2-84066-018-7
EAN : 9782840660187
en stock
 
Ecrits.
« Ce livre est un dessin.
Un dessin est un pont dans la jungle, un pont provisoire de dernière minute. C'est une tentative désespérée pour franchir les vides grandissants entre des idées ou des œuvres plus durables.
Ce livre est un dessin. Un dessin représentant la sculpture et sa réalisation. Un dessin de ce que peut faire la sculpture, de ce à quoi elle sert, de ce que doivent être son pouvoir et ses limites. Un dessin du vide entre les idées et les choses que nous faisons à cause des idées. Un dessin qui représente nos tentatives de traversées ; des portées qui tiennent puis s'effondrent. C'est un dessin de ce processus répétitif.
Ce livre est un dessin qui montre comment les ponts s'écroulent. Un dessin de reconstruction et d'échec répété. Un dessin qui montre comment la répétition devient art : comment l'échec devient sculpture. Un dessin qui montre comment la sculpture recouvre un monde d'une instabilité volcanique.
Ce livre est un dessin de l'utilisation culturelle de la sculpture.  »

« Je vois ce livre comme devant être une chose unique, directe – une œuvre d'art, une sorte de sculpture. Et plus qu'un recueil de textes écrits sur une période de vingt-cinq ans, il se constitue comme un ensemble, d'une perception immédiate. »
Richard Nonas (né à New York en 1936) a travaillé comme anthropologue pendant dix ans, vivant auprès des Indiens d'Amérique, du Mexique et les Inuits du Canada, enseignant à l'Université de Caroline du Nord et au Queens College. Il abandonne l'anthropologie dans les années 1980 pour se consacrer à la sculpture.
Son travail plastique est tout entier imprégné de sa première activité. Souvent rapporté à l'art minimal ou au land art, il est proche d'un art environnemental : Nonas développe une réflexion sur les matériaux en rapport avec l'histoire du lieu, au travers de dispositifs minimalistes qui, en marquant un territoire donné – espace naturel ou salles de musée – révèlent le pouvoir émotionnel des objets les plus simples qui l'habitent.
Les sculptures de Richard Nonas sont entrées dans les plus grandes collections, celle du Guggenheim Museum ou du MoMA de New York.