flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Sylvia Sleigh [tous les titres]
JRP|Ringier [tous les titres] Monographies rétrospectives [tous les titres]
Sylvia Sleigh <!---->
Edité par Giovanni Carmine and Alexis Vaillant.
Textes de Giovanni Carmine, Andrew Hottle, Francesco Manacorda, Linda Nochlin, Mats Stjernstedt, Alexis Vaillant.
parution prévue en 2017
édition anglaise
28 x 27,2 cm (relié)
144 pages (100 ill. coul. et 20 ill. n&b)
60.00 €
ISBN : 978-3-03764-332-7
EAN : 9783037643327
à paraître
 
La première monographie rétrospective d'une figure essentielle de la scène artistique féministe new-yorkaise des années 1960 et 1970.
La peintre d'origine galloise Sylvia Sleigh (1916-2010) est célèbre pour ses nus masculins explicites qui ont bousculé la tradition historique du regard masculin sur un corps féminin devenu objet du désir. Formée à la Brighton School of Art, Sylvia Sleigh déménage à New York dans les années 1960. Elle et son mari, le critique d'art et commissaire d'exposition au musée Guggenheim Lawrence Alloway, accueillaient dans leur maison de nombreux artistes, écrivains et musiciens, dont beaucoup furent peints par Sleigh.
De ces œuvres se dégage un sentiment de fraternité et de tendresse partagé par l'artiste et ses modèles, choisis parmi les personnalités culturelles les plus importantes de l'époque comme Eleanor Antin, Nancy Spero, Agnes Denes et Mary Beth Edelson. Vêtus ou nus, les corps de ces hommes et ces femmes s'immergent dans un environnement aux teintes acides et pastel. Cofondatrice de la galerie SoHo 20 à New York, Sylvia Sleigh exposera également à la galerie féministe A.I.R. et participera à la quasi totalité des grandes expositions d'art féministe américain jusqu'à sa mort en 2010.
Première monographie rétrospective de l'artiste, cet ouvrage offre une vue d'ensemble de l'œuvre de Sylvia Sleigh, avec une biographie complète, de nombreuses reproductions et des textes de Linda Nochlin et des commissaires de la grande exposition organisée en 2012-2013 dans différentes institutions européennes.
Publié suite à l'exposition itinérante à la Tate Liverpool, Stiftelsen Kunstnernes Hus, Oslo, Kunst Halle Sankt Gallen, CAPC Musée d'Art Contemporain de Bordeaux en 2012 et 2013.
Légende de l'art féministe, Sylvia Sleigh (née en 1916 au Pays de Galles, décédée en 2010 à New York où elle vivait depuis les années 1960) a développé dans ses peintures un style à la fois réaliste, « naïf » et maniériste pour exprimer une sensualité en rupture avec les stéréotypes véhiculés par les représentations traditionnelles de la féminité et de l'hétérosexualité dans l'histoire de l'art, s'inspirant souvent de tableaux célèbres (Ingres, Velázquez ou Le Titien) dont les codes sont renversés par l'introduction d'hommes à la place des sujets féminins, dans les poses et les situations qui leur sont traditionnellement réservées.