flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Sortir du bourbier
Otto Muehl [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Avant-gardes [tous les titres] – collection Bibliothèque art action pensée [tous les titres]
Otto Muehl Sortir du bourbier
Traduit par Françoise Hirtz.
paru en 2001
édition française
15 x 21 cm
176 pages (31 ill. n&b)
14.00 €
ISBN : 978-2-84066-055-2
EAN : 9782840660552
en stock
 
L'autobiographie de l'actionniste viennois, de la génèse du concept d'art direct à l'utopie communautaire en passant par la prison.
L'autobiographie du peintre Otto Muehl, écrite et éditée en allemand en 1977, surprend par son actualité. Ni fantaisies, ni idées-rêves, ni théories couchées sur le papier, nous sommes conduits dans le bourbier, le sien, celui de la société, le nôtre. Cette marche dans la boue amène Muehl à penser la boue comme « le matériau » à façonner. Dans ses oeuvres actionnistes il y ensevelira corps et idées poussiéreuses en créant « installation vivante »'après son concept d'« art direct » : l'utopie communautaire (1971-1991), qu'il analyse dans la postface...
La communauté s'effondre en 1991 en même temps que le communisme. Arrêté, condamné à Eisenstadt en Autriche, à 7 ans de prison, l'utopiste, critique de la société et actionniste y continue son combat. Son œuvre picturale lui sert d'arme pour survivre à l'enfermement carcéral dont le seul but est l'anéantissement physique et moral de ses habitants (1991-1997) : « le reflet d'une société incapable de résoudre ses problèmes sans violence » dira Muehl de sa cellule.
Artiste cofondateur de l'Actionnisme viennois (avec Hermann Nitsch, Günter Brus et Rudolf Schwarzkogler), fondateur controversé de la sulfureuse communauté utopiste de Friedrichshof en 1972 (qui lui vaudra sept années de prison dans les années 1990), Otto Muehl (né en 1925 à Grodnau, Autriche, décédé en 2013 à Moncarapacho, Olhão, Portugal) a mis en scène de 1963 à 1970, pour des films et photographies, une série d'« actions matérielles » où le corps devient partie intégrante de l'environnement. Il a développé son travail, depuis, comme une entreprise de « dépassement de la peinture picturale par la représentation du procès de sa destruction », avec l'idée que le corps est aussi un « objet » à façonner, le corps vivant, ainsi que le corps social, l'Art et la Vie ne pouvant être séparés.

Les presses du réel ont publié les correspondances d'Otto Muehl (les Lettres de prison et les Lettres à Erika), ainsi que son autobiographie Sortir du Bourbier.
Voir aussi le recueil d'entretiens de Danièle Roussel : L'Actionnisme Viennois - Ses racines sociales, culturelles et artistiques.