flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Two Degrees of Separation
Tony Conrad [tous les titres]
Sternberg Press [tous les titres] Monographies et livres d'artistes [tous les titres]
Tony Conrad Two Degrees of Separation
Edité par Gareth Long et Nicolaus Schafhausen.
Textes de Jonathan Walley, Tony Conrad, Diedrich Diederichsen.

Conception graphique : Andrew Shurtz, wehavephotoshop.
paru en novembre 2015
édition bilingue (anglais / allemand)
13 x 19,5 cm (broché)
96 pages (16 ill. coul.)
12.00 €
ISBN : 978-3-95679-169-7
EAN : 9783956791697
en stock
 
Catalogue d'une exposition avec laquelle Tony Conrad explore les thèmes des structures du pouvoir, de l'isolation, de la surveillance et de la transparence, rassemblant une documentation visuelle, deux essais et une conversation avec l'artiste dont l'œuvre multi-facette contribue depuis les années 1960 à influencer et redéfinir les pratiques musicale et filmique, le minimalisme, la performance, l'art vidéo et conceptuel.
Tour à tour artiste, compositeur, musicien, cinéaste et performeur, Tony Conrad peut légitimement être considéré comme le premier artiste « transversal ». Pour l'exposition qui lui est consacrée à la Kunsthalle de Vienne, l'artiste a installé la réplique d'une cellule de prison qui servit de décor pour un film de six heures qu'il réalisa dans les années 1980 et pour lequel il dirigea, entre autres, Tony Oursler et Mike Kelley. Les textes accompagnant cette édition reviennent sur l'attrait de Conrad vis-à-vis des sous-genres culturels, de la perspective de la Renaissance, ainsi que sur la place unique occupée l'artiste aujourd'hui dans le champ de l'art contemporain.
Publié suite à l'exposition éponyme à la Kunsthalle de Vienne, de décembre 2014 à mars 2015.
Tony Conrad (né en 1940 à Concord, États-Unis) est un musicien et compositeur d'avant-garde, artiste vidéo et cinéaste expérimental, écrivain et professeur au Department of Media Study de l'université de Buffalo. Le film expérimental The Flicker (1966), une succession d'écrans noir et blanc, et les Yellow Movies (années 1970), série de peintures abstraites en constante évolution, comptent parmi ses œuvres les plus remarquables. Conrad fut membre du Theater of Eternal Music, avec John Cale, Angus MacLise, La Monte Young et Marian Zazeela. Sa collaboration musicale avec le groupe de krautrock Faust, Outside the Dream Syndicate (1972), demeure un classique du minimalisme et de la musique drone.