flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
On dirait que j’étais... l’archipel des Kerguelen
Christiane Geoffroy [tous les titres]
Analogues [tous les titres] Monographies [tous les titres]
Christiane Geoffroy On dirait que j’étais... l’archipel des Kerguelen
Texte de Christiane Geoffroy.

Conception graphique : Jérôme Saint-Loubert Bié.
paru en novembre 2015
édition française
14,5 x 19,5 cm (broché)
104 pages (ill. coul.)
24.00 €
ISBN : 978-2-35864-080-0
EAN : 9782358640800
en stock
 
Le carnet de séjour d'une artiste en plein archipel des Kerguelen dans l'océan Indien.
Dans On dirait que j'étais… Christiane Geoffroy relate ses découvertes, rencontres, expériences et moments vécus dans l'archipel des Kerguelen entre le 6 décembre 2013 et le 6 avril 2014. À travers le récit de son séjour, elle nous dévoile ses étonnements, ses incompréhensions et son émerveillement face à une double nature, géographique et humaine.
Ce projet a été organisé dans le cadre de la résidence de création « L'Atelier des ailleurs 2 » (2013) qui a pour but de raconter autrement les Terres australes et antarctiques françaises, des territoires méconnus principalement dédiés à la recherche française.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Frac Réunion, Piton Saint-Leu, du 28 août au 30 octobre 2015.
Depuis plus d'une vingtaine d'années, l'œuvre de Christiane Geoffroy (née en 1955 à Chambéry, vit et travaille à Saint-Mesmin) s'élabore à partir de la science, qu'elle explore et interroge sans relâche à l'aide de médiums variés : dessin, peinture, photographie, vidéo. Nourrie par les liens étroits entretenus avec de nombreux chercheurs, l'artiste construit un univers singulier dans lequel l'objectivité scientifique se conjugue à la poésie et au sensible pour sonder le monde du vivant et du cosmos. Ce travail la conduit à explorer l'écoulement du temps, à l'échelle de l'espèce humaine d'abord, puis de l'univers. Depuis plusieurs années, ses recherches sont liées aux préoccupations cruciales de notre époque : l'Anthropocène et les changements climatiques.