flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Peep-Hole Sheet n° 24 – A Drivel
Keren Cytter [tous les titres]
divers [tous les numéros]
Keren Cytter Peep-Hole Sheet A Drivel
Edité par Keren Cytter.
paru en juillet 2015
édition anglaise
25 x 33,5 cm (plié sous pochette) / 33,5 x 50 cm (déplié)
16 pages
10.00 €
ISBN : 978-88-6749-174-2
EAN : 9788867491742
en stock
 
Emprunt d'un style rappelant Witold Gombrowicz, cette nouvelle écrite par Keren Cytter prend peu à peu la forme d'un récit insensé au gré des entrelacement continus entre les personnages, leurs histoires et leurs souvenirs.
A en croire son auteure, ce texte écrit pour le plaisir « ne parle de rien ». Il peut cependant être lu comme une parfaite illustration du travail de Keren Cytter, dans sa propension à examiner les différents procédés de « représentation » et de « narration ». L'atmosphère surréaliste, le sens de la suspension et la complexité des relations entre les personnages sont autant d'éléments faisant écho aux films de l'artiste dans lesquels l'humour et le pathos, la fiction et la réalité, le désir et la nostalgie s'entrecroisent et se mêlent.
Editée par Mousse Publishing, Peep-Hole Sheet est une publication trimestrielle dédiée aux écrits d'artistes. Chaque numéro est consacré à un artiste, invité à proposer un texte inédit dont le contenu, le sujet et la forme sont totalement libres. Les textes sont publiés dans leur langue originale, accompagnés de leur traduction en anglais et en italien. Le projet de Peep-Hole Sheet repose sur le postulat que les artistes sont les catalyseurs d'idées privilégiés, et s'adresse à tous ceux qui souhaitent pouvoir lire les artistes sans aucun filtre. A terme, Peep-Hole Sheet entend constituer une anthologie d'écrits susceptible d'ouvrir des perspectives inédites pour l'interprétation et la compréhension de notre temps.
Keren Cytter (née en 1977 à Tel Aviv, vit et travaille à Amsterdam et Berlin) est artiste, écrivaine et réalisatrice.
Ses films abordent diverses réalités sociales autour des thèmes de l'amour, de l'amitié, du sexe, de la jalousie et de la violence, en employant des modes de narration expérimentaux (récits non linéaires croisés, scènes répétées avec inversion des rôles des acteurs, modification de la voix-off et dialogues alternatifs...). Réalisés caméra à l'épaule, souvent avec des amis, ils empruntent les codes a priori incompatibles de la vidéo amateur, du mélodrame, du film noir, du film d'auteur, du Dogme, du téléfilm et de la sitcom...
Plus de 50 œuvres vidéo, trois romans, un opéra, ses performances avec la compagnie de danse D.I.E. Now qu'elle a créee, ont rapidement valu à Keren Cytter une large reconnaissance sur la scène internationale. Ses œuvres ont été montrées dans les plus grandes institutions européennes et américaines : Stedelijk Museum (Amsterdam), Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig (Vienne), KW Institute for Contemporary Art (Berlin), Museum of Modern Art (Dublin), Whitney Museum of American Art (New York)... Elle a également participé à des expositions internationales aussi prestigieuses que la 9e Biennale de Lyon, Manifesta 7, la Triennale de Yokohama en 2008, la Biennale de Venise 2009...
Keren Cytter a reçu le Baloise Art Prize en 2006.

Voir aussi Keren Cytter & Nora Schultz ; Keren Cytter & Antonio Grulli ; Poetic Series (édité par Keren Cytter).