flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
A Readymade Ceremony (CD)
Félicia Atkinson [tous les titres]
Shelter Press [tous les titres] Disques [tous les titres]
Félicia Atkinson A Readymade Ceremony (CD)
paru en juin 2015
5 pistes (32')
13.00 €
en stock
 
Le nouvel album de la musicienne / plasticienne / écrivaine (un « oratorio concret / post-numérique en cinq actes ») : un disque à la fois conceptuel, surréaliste, poétique et totalement immersif, emprunt des références littéraires et musicales de Félicia Atkinson.
Composé en enregistré dans son home studio, dans les Alpes françaises, et sur les côtes de l'Oregon, A Readymade Ceremony constitue une sorte de synthèse des travaux antérieurs de Félicia Atkinson, et souligne les liens intrinsèques entre les dimensions visuelle, littéraire et sonore de son travail, qui se noue dans l'improvisation et le Do it yourself (le disque est enregistré exclusivement sur laptop avec un logiciel très basique), comme technique et processus à la fois artistiques, poétiques et musicaux : le lieu d'enregistrement comme espace d'exposition potentiel, le livre comme partition, le disque lui-même comme documentation pour une possible sculpture, etc.
Le texte constitue la matière première du disque, et s'y déploie au fil des cinq morceaux : un collage surréaliste d'extraits du livre de Félicia Atkinson Improvising Sculpture as Delayed Fictions, de Recherche de la Base et du Sommet (René Char), de Madame Edwarda (Georges Bataille) et d'éléments textuels provenant de l'environnement d'Atkinson lorsqu'elle composait, notamment du magazine italien Mousse. Le disque est par ailleurs marqué par l'influence de la musique contemporaine, et notamment par la manière dont celle-ci a déterminé l'apprentissage musical de Félicia Atkinson, qui a étudié auprès de Christian Wolff, au moment où elle découvrait John Cage, Fluxus, Robert Ashley, Morton Feldman, les relations possibles entre musique électro-acoustique et art contemporain, avant de mélanger ces influences avec des éléments issus de la noise, du punk rock, du drone, de la folk, de la musique électronique et du cinéma des années 1970...
Egalement disponible en vinyle.
Artiste sonore et visuelle diplômée des Beaux-Arts de Paris, ayant suivi le programme pédagogique expérimental Bocal avec Boris Charmatz, lauréate du Langui Prize au Young Belgium Art Prize 2013, Félicia Atkinson (née en 1981 à Paris) vit entre les Alpes françaises et Bruxelles. Son travail plastique et musical s'attache aux questions de boucle, de noise, d'abstraction, de distorsion, d'onde, de couleur à travers l'installation, la peinture, la sculpture et la musique improvisée. Il trouve sa source dans la tradition des avant-gardes américaines (Black Mountain College, Fluxus, Beat Generation...), s'alignant aussi sur les trajectoires de figures alliant féminisme, arts plastiques et musique experimentale comme Kim Gordon, Yoko Ono, Patti Smith.
Félicia Atkinson est la co-fondatrice des éditions Shelter Press.

Voir aussi Félicia Atkinson & Jefre Cantu-Ledesma.