flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Headless
K. D. [tous les titres]
Sternberg Press [tous les titres] Fiction [tous les titres]
 K. D. Headless
Introduction par Alexander Provan.

Conception graphique : Franklin Vandiver et Johan Hjerpe.
Illustration de couverture : Johan Hjerpe.

Publié avec Tensta konsthall et Triple Canopy.
paru en mars 2015
édition anglaise
10,67 x 17,78 cm (broché)
348 pages
ISBN : 978-3-95679-026-3
EAN : 9783956790263
épuisé
 
Un roman policier vertigineux signé de l'écrivain fictif et quasi-anonyme K. D., articulé autour d'un meurtre et d'une enquête sur une société offshore, « Headless Ltd » (située aux Bahamas et possiblement liée à Georges Bataille), composé à partir d'un projet du duo d'artistes suédois Goldin+Senneby, eux-mêmes protagonistes de l'intrigue...
« A mysterious and brilliant gesture of fictional investigation. »
Joseph O'Neill, auteur de The Dog and Netherland

« A remarkable, genre-bending work. Headless reminds us that it is when we leave reality that we are most thoroughly ensconced by it. »
Bill Maurer, anthropologue, auteur de Recharting the Caribbean: Land, Law, and Citizenship in the British Virgin Islands

« K. D. has created a masterwork of metaphysical detective fiction. Headless is a coded, clandestine novel that nevertheless makes for breathless reading until the last page. »
Dominique Gonzalez-Foerster, artiste
K. D. est le nom du mystérieux écrivain engagé par Goldin+Senneby, une structure collaborative crée par les deux artistes suédois Simon Goldin et Jakob Senneby, pour mener l'enquête dans le cadre du projet artistico-littéraire Headless.

« K. D. possède un pedigree exceptionnel pour un romancier. Elle a été formée à la finance offshore, ayant travaillé pendant de nombreuses années comme responsable du service clientèle d'une grosse compagnie internationale. Son travail l'a conduit dans différentes parties du monde, certaines merveilleusement ensoleillées comme les “paradis fiscaux”. Encore une fois c'est un peu inhabituel pour un romancier, mais qui mieux qu'elle pourrait écrire sur un mystérieux meurtre survenu dans le monde enivrant et encore obscur de la finance internationale ? Mis à part son bronzage, une des grandes vertus de K. D. est sa capacité à dire la vérité et à la dire sans passion. Elle a un état d'esprit épuré, détaché de l'auto-fascination de l'écrivain, de cet “auteur-centrisme” dont beaucoup d'entre nous souffrons. Elle a un vrai don de conteur, et comme les meilleurs d'entre eux, elle est sans doute un peu plus qu'un passeur dans cette histoire. Compte-tenu des informations privilégiées qu'elle possède dans l'industrie, on peut difficilement imaginer meilleur auteur pour Headless. »
John Barlow

Voir aussi Goldin+Senneby.