flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Interzone – The Unplayed Notes Museum
Loris Gréaud [tous les titres]
Jannink [tous les titres] L'art en écrit [tous les titres]
Loris Gréaud Interzone The Unplayed Notes Museum
paru en janvier 2015
édition bilingue (français / anglais)
12,5 x 21 cm (broché, sous jaquette)
48 pages (ill. n&b)
12.00 €
ISBN : 978-2-37229-004-3
EAN : 9782372290043
en stock
 
Un carnet mêlant texte et collages retraçant l'histoire imaginaire du musée d'histoire naturelle créé par Loris Gréaud au Dallas Contemporary.
Loris Gréaud est connu pour ses installations immersives emplies de références profondément philosophiques et conceptuelles nécessitant une élaboration longue et importante. Il parle de son travail comme d'une « usine empirique », collaborant souvent avec des ingénieurs, des musiciens, des architectes, des historiens ou encore des scientifiques. En janvier 2015, s'ouvre au Dallas Contemporary sa première exposition personnelle d'envergure aux États-Unis. À cette occasion le musée lui offre carte blanche pour recréer, sur la totalité de sa surface, son propre musée d'histoire naturelle, questionnant la frontière entre réalité et exposition, reflétant toute l'étendue des réflexions et des obsessions de l'artiste. Partie intégrante du projet, Interzone, The Unplayed Notes Museum associe texte et collages de Loris Gréaud, pour retracer l'histoire imaginaire de ce musée d'un nouveau genre.
Publié à l'occasion de l'exposition de Loris Gréaud « The Unplayed Notes Museum » au Dallas Contemporary, de janvier à mars 2015.
Artiste transdisciplinaire, passionné d'architecture, de mécanique quantique, diplômé en arts graphiques et ancien élève de l'École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Cergy, fondateur d'un atelier de cinéma expérimental, producteur d'un label de musique électronique, chef d'entreprise, Loris Gréaud (né en 1979 à Eaubonne) a un parcours à l'image de sa pratique.
Reprenant les modes opératoires d'un réalisateur de cinéma ou encore d'un chef d'orchestre (impliquant des collaborations avec divers intervenants, experts dans leur discipline, dont des architectes et des scientifiques), Gréaud élabore des machines empiriques où le médium suit systématiquement les idées, elles-mêmes échangées, partagées, négociées et distordues.
En 2004, Loris Gréaud crée avec les architectes Marc Dölger et Damien Ziakovic, DGZ Research, studio de production pluridisciplinaire permettant la réalisation de projets « utopiques », en charge du design, de l'architecture et de la maîtrise d'œuvre de l'exposition Cellar Door.
Loris Gréaud a exposé à Hong-Kong, Tokyo, Londres, Berlin, Milan, Los Angeles, New York et Paris (au Plateau, au Palais de Tokyo et au Centre Pompidou notamment). Il a obtenu le prix Ricard en 2005.