flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
The Czech Files
Hans Ulrich Obrist [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Critique, théorie & documents [tous les titres] – collection Documents [tous les titres]
Hans Ulrich Obrist The Czech Files
Edité par Lionel Bovier, Vit Havranek et Hans Ulrich Obrist.
Textes de Milan Grygar, Ivan Kafka, Stanislav Kolíbal, Jirí Kovanda, Martin Machovec, Karel Malich, Hans Ulrich Obrist, Zdenek Sýkora, Jirí Valoch.

Publié avec JRP|Ringier et tranzit.cz.
paru en décembre 2014
édition anglaise
15 x 21 cm (broché)
176 pages (50 ill. n&b)
20.00 €
ISBN : 978-2-84066-760-5 / 978-3-03764-387-7
EAN : 9783037643877
en stock
 
La scène artistique tchèque des années 1960-1970, à la croisée de l'art et de l'histoire.
Cette publication constitue l'aboutissement d'une série de visites et de conversation menées par Hans Ulrich Obrist dans les ateliers d'artistes de Prague entre 2001 et 2008. Des entretiens avec Milan Grygar, Jirí Kovanda, Karel Malich, Zdenek Sýkora et bien d'autres permettent de retracer les grands événements historiques aussi bien que les histoires singulières des principaux acteurs de la « seconde avant-garde » tchèque ou du « néo-modernisme » de l'ancien bloc soviétique. Les artistes et les intellectuels de cette génération sont nés entre 1920 et 1945. Ils ont vécu dans des années 1960 le bouleversement culturel du Printemps de Prague, se sont pendant un temps inscrit dans des mouvements culturels internationaux, ont assisté à la « normalisation » des années 1970, avec la réintroduction de la censure. Cette série d'entretiens permet de contextualiser l'émergence d'une génération d'artistes tchèques en regard des événements historiques qui ont marqué leur vie et leur carrière, et d'évaluer plus généralement les capacités durables de résistance et d'affirmation d'une radicalité propres à l'art face à l'histoire, lorsque des personnalités artistiques majeures émergent à des moments historiques déterminants.
Critique d'art, historien et commissaire d'exposition parmi les plus influents sur la scène internationale, Hans Ulrich Obrist (né en 1968 à Zurich, vit et travaille à Londres) a fondé en 1993 le Musée Robert Walser et a dirigé le programme « Migrateur » au musée d'Art moderne de la Ville de Paris où il a été commissaire pour l'art contemporain jusqu'en 2005. Il est aujourd'hui codirecteur des expositions et directeur des projets internationaux de la Serpentine Gallery à Londres. Depuis 1991, il a organisé ou co-organisé de nombreuses expositions individuelles (Olafur Eliasson, Philippe Parreno, Jonas Mekas, Pierre Huyghe, Anri Sala, Doug Aitken...) et collectives (dont : Do it – plus de trente versions depuis 1994 ; Cities on the Move, 1997 ; première Biennale de Berlin, 1998 ; Mutations, 2000 ; Utopia Station, 2003 ; 9e Biennale d'art contemporain de Lyon, 2007).
Hans Ulrich Obrist a reçu le Prix international Folkwang 2015.