flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Cahiers Maurice Blanchot n° 03
Cahiers Maurice Blanchot [tous les numéros]
  Cahiers Maurice Blanchot
paru en décembre 2014
édition française
17 x 20 cm (broché)
176 pages (3 ill. n&b)
17.00 €
ISBN : 978-2-84066-756-8
EAN : 9782840667568
en stock
 
Les actes d'une journée d'étude consacrée à Philippe Lacoue-Labarthe et Jean-Luc Nancy lecteurs de Maurice Blanchot, et au passé politique de Blanchot, une lettre inédite d'Emmanuel Levinas à Maurice Blanchot prolongeant le dossier sur « Blanchot et les questions juives », une nouvelle rubrique « L'Archive introuvable »...
Le présent Cahier vise à accompagner la Journée d'études consacrée à deux grands lecteurs de Maurice Blanchot : Philippe Lacoue-Labarthe et Jean-Luc Nancy. En publiant ici même les textes de cette journée, nous souhaitons poursuivre la réflexion et faire se dialoguer ensemble des auteurs, spécialistes ou non de Blanchot, pour qui cette œuvre ne cesse de tracer un chemin infatigable au travers une multitudes d'expérience de pensée. Selon l'impact que nous lui connaissons, l'œuvre de Maurice Blanchot suscite aujourd'hui un indéniable intérêt qui n'est pas sans soulever quelques polémiques dominées par ce qu'il est convenu d'appeler le passé politique de Blanchot. Nouvelle donne, nouveaux soubresauts. Le passé politique de Blanchot n'en finit pas de revenir sur le tapis. Réponse, questionnement ou sollicitation ? La réflexion ne saurait certes se poser dans les termes qui sont ceux d'une soi-disant œuvre de vérité historique. Non que les arguments déployés ici et là ne puissent s'ordonner en une indéniable logique historique, mais cette logique ne peut prétendre détenir les clés d'un supposé verdict, à la fois juste et définitif.
Un texte de Danielle Cohen-Levinas accompagnant une lettre inédite d'Emmanuel Levinas à Maurice Blanchot vient prolonger (provisoirement) le dossier sur « Blanchot et les questions juives » que nous avons ouvert dans le dernier numéro des Cahiers. Enfin, nous inaugurons notre rubrique « L'Archive introuvable », qui formera un lien entre la revue et le blog des Cahiers Maurice Blanchot qui vient d'être créé : bloglescahiersmauriceblanchot.blogspot.fr.
Dans les prochains numéros des Cahiers on trouvera des dossiers sur Blanchot et Bataille et sur Blanchot et le récit.
Danielle Cohen-Levinas
Michael Holland
Fondés par Monique Antelme, Danielle Cohen-Levinas et Michael Holland (comité scientifique : Geoffrey Bennington, Michel Deguy, Marguerite Derrida, Kevin Hart et Jean-Luc Nancy), les Cahiers Maurice Blanchot sont nés d'un unique et pressant souci : celui d'encourager et d'enrichir la lecture de ce grand écrivain du XXe siècle, mort en 2003, et qui, pour des raisons où se nouent quelques-uns des conflits et contradictions de ce siècle tout en fractures, demeure souvent mésestimé et d'un accès réputé difficile.
C'est que, à toutes les époques où elle s'est donnée à lire, on peut dire que l'écriture de Maurice Blanchot dérange, au point de s'attirer de la part de contemporains chez qui la bonne foi n'est pas toujours en évidence,  une réputation d'illisibilité ou d'inactualité. Qui plus est, résolument solitaire, en retrait par rapport à l'événement et refusant d'entrer dans le petit jeu de la notoriété, Blanchot semble avoir tout fait pendant sa vie pour qu'une œuvre déjà réfractaire aux catégories reçues, perde son profil avec le temps qui passe, tendant elle-même de plus en plus à passer inaperçue.
Sans chercher à ignorer ce qui dans cette œuvre la voue à la discrétion, mais nullement enclins à l'encenser purement pour ce qu'elle fut, les Cahiers Maurice Blanchot partent du principe que, par le dévouement à toute épreuve à la littérature qui l'informe, cette œuvre s'est introduite par effraction au cœur du temps qui passe comme cela même qui refuse de passer : une interrogation persistante dont la singulière actualité ne cesse d'interpeller notre époque dans chacun des domaines qui la définissent : politique, philosophie, éthique, culture.
Voir aussi Paul-Emmanuel Odin : L'absence de livre – Gary Hill et Maurice Blanchot ; Céline Guillot : Inventer un peuple qui manque : que peut la littérature pour la communauté ?Blanchot, Bataille, Char, Michaux, Nancy, Agamben.