flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Art, or Listen to the silence – Soun-Gui Kim in Conversation with Jacques Derrida, Jean-Luc Nancy and John Cage (DVD)
Soun-Gui Kim [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Soun-Gui Kim Art, or Listen to the silence Soun-Gui Kim in Conversation with Jacques Derrida, Jean-Luc Nancy and John Cage (DVD)
Edité par Jean-Michel Rabaté et Aaron Levy.
Textes de Soun-Gui Kim, Jacques Derrida et Jean-Luc Nancy.

Publié par la Slought Foundation avec l'Artsonje Center et l'Institut français de Corée du Sud.
paru en août 2014
édition trilingue (français / anglais / coréen)
14 x 18,5 cm (Digipack 3 panneaux, 2 livrets inclus)
150' (format PAL)
22.00 €
ISBN : 978-1-936994-05-2
EAN : 9781936994052
en stock
 
Conversations entre Soun-Gui Kim, Jacques Derrida, Jean-Luc Nancy et John Cage autour du lien entre l'art contemporain, le marché et la mondialisation, sous l'angle de la pensée orientale.
Dès les années 1970, Soun-Gui Kim a commencé des entretiens avec des philosophes et à interroger la question de l'art contemporain et de son rapport à la mondialisation. Le DVD Art, or Listen to the silence rassemble une série de vidéos dont des entretiens menés avec les philosophes Jacques Derrida et Jean-Luc Nancy. Dans ces entretiens, Soun-Gui Kim interroge le lien entre l'art contemporain, le marché et la mondialisation, sous l'angle de la pensée orientale et des notions de « Silence » et de « Chaos » (hun-dun). D'autres installations vidéo viennent enrichir le parcours, comme celle de la danseuse coréenne Lee-Aie-Jou évoluant dans un paysage aux jeux aléatoires de pixels. Une vidéo d'un concert de John Cage présente les œuvres « Empty words » et « Mirage verbal », qu'il a composées en se basant sur le Yi-King et les écrits de Henry David Thoreau et Marcel Duchamp.
Artiste plasticienne multimédia et pluridisciplinaire, écrivain, vidéaste, musicienne, enseignante, Soun-Gui Kim (née en 1946 à Pou-Yeo, Chung-Nam, Corée du Sud) vit et travaille en France depuis 1971. Elle expose dans le monde entier.
Dans les années 1970, elle oriente son travail vers l'installation, la vidéo, la photographie, le dessin, et la sculpture. Durant cette première période, sa préoccupation majeure est d'interroger le « lieu de l'image ». D'où, la déconstruction de l'image, l'introduction des notions de contexte, d'usage et d'aléa qui prennent une place importante. Durant les années 1980 son travail se concentre d'avantage sur l'art vidéo, vidéo comme outil, comme matériaux, comme concept et aussi comme forme de vie. A partir des années 1990 elle s'engage, avec plus de vigueur, vers un « jeu de langage et de paradoxe » tout en faisant appel aux concepts tels que l'indétermination, l'aléa, le non-sens, le non-agir et la paresse.
Soun-Gui Kim a publié de nombreux articles, notamment dans la Revue d'esthétique.