flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Censorship and The Irrepressible Drive Toward Love and Divinity
Dorothy Iannone [tous les titres]
JRP|Ringier [tous les titres] Monographies [tous les titres]
Dorothy Iannone Censorship and The Irrepressible Drive Toward Love and Divinity
Edité par Heike Munder.
Textes de Maria Elena Buszek, Dorothy Iannone, Heike Munder.
paru en septembre 2014
édition bilingue (anglais / allemand)
20,1 x 27,2 cm (broché)
160 pages (58 ill. coul. et 31 ill. n&b)
45.00 €
ISBN : 978-3-03764-378-5
EAN : 9783037643785
en stock
 
Réédition augmentée du livre d'artiste légendaire de Dorothy Iannone, mettant en lumière les dimensions mythiques, mystiques, sexuelles et politiques du travail pionnier de l'artiste américaine, en relation avec la censure massive dont il a été l'objet dans les années 1960.
Version revue et augmentée de deux textes supplémentaires du livre d'artiste éponyme publié en 1982, Censorship And The Irrepressible Drive Toward Love And Divinity retrace en détail les expériences de Dorothy Iannone avec la censure. L'artiste commence son récit par un événement clé : à la douane de l'aéroport de New York, ses livres d'Henry Miller, qu'elle rapportait de Paris, lui furent confisqués. En 1961, avec le soutien de l'American Civil Liberties Union (ACLU), elle remporta un procès spectaculaire contre cette saisie. Cette décision contribua grandement à légaliser l'importation des livres de Miller aux États-Unis.
Iannone rapporte également la censure à laquelle furent confrontés ses tableaux lors de diverses expositions. En 1969, elle s'est vue confisquer l'ensemble des œuvres présentées dans le cadre de l'exposition collective « Freunde » à la Kunsthalle Bern. En signe de solidarité, Dieter Roth retira ses œuvres de l'exposition ; Harald Szeemann, alors directeur de la Kunsthalle, démissionna. Iannone répondit au scandale l'année suivante en produisant le livre d'artiste The Story of Bern, afin de rendre public son point de vue et d'affirmer une autodétermination concernant le contenu et les aspects formels de son travail, étiqueté tendancieux.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Migros Museum for Contemporary Art, Zurich, d'août à novembre 2014.
Depuis le début des années 1960, l'artiste Dorothy Iannone (née en 1933 à Boston, vit et travaille à Berlin) se consacre de diverses manières (à travers peintures, dessins, collages, sculptures vidéo, dispositifs sonores, objets et livres d'artistes) à la représentation d'expériences amoureuses extatiques et, à travers elles, à l'idée d'un amour absolu. Bien que la conception de la sexualité se soit inscrite dans l'esprit de la rupture sociale des années 1960 et 1970, ses représentations se trouvaient en contradiction avec les notions de morale courante. Dans son art, Iannone se soustrait à toutes frontières sociales, normatives ou artistiques, ainsi qu'à toute tentative de classification. Son langage pictural, entre pop art et art brut, n'est pas sans rappeler l'esthétique de certaines bandes dessinées. Les caractéristiques sexuelles schématiques sont particulièrement mises en avant et appliquées à des corps stylisés, tout en étant souvent combinées à des textes sans équivoque (Let Me Squeeze Your Fat Cunt, 1970-1971).
La dimension mythique de l'œuvre de Iannone est d'une importance primordiale. Iannone développe son propre monde d'images qui gravite autour de la notion philosophique de l'Éros. Ce terme implique l'idée que l'homme est envahi par son désir. Le désir est considéré comme une force naturelle animée par l'amour, l'extase et la déliquescence du Moi, cette aspiration à une union du physique et du psychique.
L'authenticité et l'originalité de l'œuvre de l'artiste ont contribué, depuis les années 1960, à la libéralisation de la sexualité et à l'affirmation de l'autonomie féminine. En présentant publiquement ses travaux, Iannone fait preuve d'une approche lucide et pertinente d'une thématique souvent traitée, aujourd'hui encore, dans la gêne et la controverse.

Voir aussi Dieter Roth.