flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
The particular way in which a thing exists
Martin Beck [tous les titres]
Galerie Leonard & Bina Ellen, Université Concordia [tous les titres]
Martin Beck The particular way in which a thing exists
Edité par Michèle Thériault.
Textes de Peio Aguirre, Manuela Ammer, Martin Beck, Michèle Thériault.
paru en juillet 2014
édition bilingue (français / anglais)
18 x 24 cm (broché, couv. à rabats)
204 pages (ill. coul.)
25.00 €
ISBN : 978-2-920394-93-3
EAN : 9782920394933
en stock
 
Un examen de la production artistique de Martin Beck sur une douzaine d'années, à l'intersection de l'art, du design, de l'architecture et de l'histoire.
The particular way in which a thing exists est une définition composite de la forme, à la fois point de départ et point d'arrivée d'une exposition et d'un livre qui examinent la production artistique de Martin Beck sur une dizaine d'années. Les contributions de Peio Aguirre, de Manuela Ammer, de Michèle Thériault et de Beck lui-même étudient comment les relations sociales et matérielles sont considérées selon un point de vue artistique qui implique les catégories de la monstration, de l'exposition, de l'histoire et de la culture populaire.
Publié suite à l'exposition éponyme en 2012-2013 à la Galerie Leonard-et-Bina-Ellen, Université Concordia, Montréal.
Martin Beck (né en 1963 à Bludenz, Autriche, vit et travaille à New York et à Vienne), un artiste dont les intérêts se situent à l'intersection de l'art, du design, de l'architecture et de l'histoire, se penche sur les transitions et les changements de perspective qui sont apparus à la fin du modernisme et sur la façon dont leurs structures matérielles, formelles et sociales affectent la culture contemporaine. Plusieurs de ses projets de recherche portent ainsi sur l'histoire de la vie en communauté : sur la célèbre commune américaine de Drop City, sur l'émergence du discours écologiste et politique à l'International Design Conference d'Aspen au Colorado, en 1970, sur les manifestations étudiantes et l'historiographie en rapport avec l'édifice brutaliste Art and Architecture de Paul Rudolph, à l'Université Yale, sur l'impact de la modularité sur les expositions, telle que conçue par le designer George Nelson dans son système Struc-Tube, etc. À partir de ces références, Beck distille une coexistence paradoxale de promesses émancipatoires et de logique de contrôle qui traversent et sous-tendent chacune d'elles.
Une préoccupation connexe, chez Beck, concerne ce qui génère la mise en forme et les règles gouvernant cette mise en forme, que ce soient des formes d'organisation, d'exposition, de communication, d'énonciation, de savoir ou de recherche, et leur façon de se rencontrer, d'opérer et d'être perçues dans le contexte de l'exposition. Inversement, en utilisant l'exposition comme médium, Beck interroge la manière dont l'exposition et l'œuvre d'art offrent et se disputent un espace où mener cette recherche.
Professeur à l'Académie des beaux-arts de Vienne, Martin Beck est également critique d'art, d'architecture et de design. Il travaille aussi parfois en tant que designer d'exposition.