flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Concert Fluxus – Sara-Jevo (vinyl LP)
Wolf Vostell [tous les titres]
Edition Telemark [tous les titres]
Wolf Vostell Concert Fluxus Sara-Jevo (vinyl LP)
Wolf Vostell : actions / électronique / bandes ; Nancy Bellow : soprano ; Mercedes Guardado : ximbomba.

Publié avec Tochnit Aleph.
paru en mars 2014
pochette ouvrante couleur, pochette intérieure imprimée
25.00 € 22.00 €
(offre spéciale)
en stock
 
L'enregistrement du happening / concert Fluxus pour trois pianos « Sara-Jevo » réalisé le 9 septembre 1994 à la Fondation Fondation Pilar et Joan Miró à Majorque.
Les trois Sara-Jevo Pianos ont été créés à l'occasion du concert Sara-Jevo donné en 1994 à la Fondation Miro. Dans la grande tradition Fluxus, alors que le siège de Sarajevo se poursuit déjà depuis deux années, le piano devient instrument symbolique, porteur de boules de bowling, bottes rouges, tronçonneuses, moto encastrée, maquettes de wagons, buste de Lénine qui génèrent le son de la performance.
Edition limitée à 450 exemplaires.
Peintre, sculpteur, compositeur et musicien allemand, Wolf Vostell (1932-1998) est, avec Nam June Paik et George Maciunas, l'un des fondateurs du mouvement Fluxus, l'un des pionniers de l'art du happening et de l'art vidéo.
Vostell étudie la typographie à la Werkkunstschule, Wuppertal (1954-55) et rend visite à Stockhausen à Cologne. Puis il suit les cours de peinture et de dessin à l'École Nationale des Beaux-Arts, Paris (1955-56) et travaille comme graphiste chez Cassandre. Il commence à mettre en pratique son principe du « dé-coll/age », terme qu'il avait vu sur un gros titre du Figaro en 1954, réalisant ses premières affiches décollées. Puis il étudie à la Kunstakademie à Düsseldorf (1957-58). Sa première action à Paris, Le théâtre est dans la rue I, date de 1958. En 1959, il s'installe à Cologne et l'année suivante épouse Mercedes Guardado Olivenza. En 1961, il réalise Cityrama I, premier happening d'environnement se déroulant dans vingt-six endroits dans Cologne. Il rencontre George Maciunas et organise avec lui et Nam June Paik le festival Festum Fluxorum en 1962 à Wiesbaden, qui marque le début du mouvement Fluxus. Il participe à de nombreux concerts la même année. Il édite le premier numéro de la revue Dé-coll/age (7 numéros entre 1962 et 1969) où s'expriment beaucoup d'artistes Fluxus. En 1963, il se rend à New York, où il participe au Yam Festival. De retour en Allemagne, il organise plusieurs happenings de grande ampleur, comme Nein – 9 – Dé-coll/ages à Wuppertal (14 septembre 1963), Nie – Wieder – Never – Jamais à Aix-la-Chapelle (20 juillet 1964), In Ulm, um Ulm und um Ulm herum à Ulm (7 novembre 1964). En 1966, lors d'un séjour de trois mois à New York, il présente Dogs and Chineses Not Allowed. En 1969, son œuvre plastique s'articule autour du bétonnage. En 1971, il s'installe à Berlin. En 1976, il fonde un musée dédié à son œuvre et à Fluxus à Malpartida de Cáceres (Espagne).