flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Ember Harbor
Davide Balula [tous les titres]
Shelter Press [tous les titres] Livres [tous les titres]
Davide Balula Ember Harbor
Texte de Paul Galvez.
paru en juin 2014
édition anglaise
18,5 x 20,5 cm (relié, couv. à rabats)
96 pages (1 pages dépliante, ill. coul.)
20.00 €
ISBN : 978-2-36582-008-0
EAN : 9782365820080
en stock
 
Monographie / livre d'artiste dédié à la série des « Burnt Paintings » de Davide Balula, des diptyques constitués d'une part par le panneau original fait d'un assemblage de fragments de bois carbonisé, et d'autre part de l'empreinte laissée par le bois brûlé frotté sur la toile.
Ember Harbor, nouveau livre de Davide Balula, met en lumière la force de l'approche conceptuelle qui caractérise le travail de l'artiste. A l'image de l'exposition éponyme (Galerie Rodolphe Janssen, Bruxelles), l'ouvrage est construit en 3 parties. Les œuvres reproduites illustrent les idées que l'artiste ne cesse d'examiner dans son travail et explorent les concepts de l'espace, de sa perception et de la relation qu'entretient le spectateur avec celui ci. Il explore aussi des phénomènes plus concrets tels que la température ambiante et la chaleur corporelle. Comme dans ses œuvres précédentes, Davide Balula s'intéresse non seulement à la matérialité de son travail mais aussi aux effets produits par les interactions entre le public et l'œuvre d'art elle-même.
Faisant suite à Burnt Umber, un texte de Paul Galvez, une deuxième partie présente ainsi une nouvelle série des « burnt paintings » de Davide Balula. Ces tableaux sont des diptyques constitués d'une part par le panneau original fait d'un assemblage de fragments de bois carbonisé, et d'autre part de l'empreinte laissée par le bois brûlé frotté sur la toile. Un jeu de miroir s'opère et cultive la relation entre positif et négatif propre à la photographie ou la gravure. Le panneau original fait face à son empreinte, l'installation créant une symétrie fascinante qui redéfinit la perception qu'a le spectateur de l'espace et de l'architecture. Lorsque le visiteur évolue dans l'espace, les œuvres en miroir commencent à se rapprocher et à s'étirer graduellement. De même, les motifs à carreaux des fragments de bois de chaque toile s'allongent. Cette élongation systématique est un effet voulu de l'artiste : il invite ainsi le spectateur à prendre conscience du caractère physique de l'espace et fait allusion à la fragilité de notre propre perception spatiale.
La troisième partie du livre présente les photos d'une installation dans laquelle Balula explore d'autres moyens de tester notre perception de l'espace. Alors qu'avec les « burnt paintings », il a utilisé des éléments de chaleur et de pression, cette nouvelle production modifie l'atmosphère physique de la pièce de manière à peine perceptible en créant des variations de température. Lorsque le spectateur entre dans la pièce, la température augmente ou diminue en fonction de la chaleur corporelle qu'il dégage et de ses mouvements. Un appareil enregistre alors les changements de température pendant toute la durée de l'exposition.
Ces différentes parties, cette exposition, ce livre, donnent une compréhension en forme de tunnel de la température et de la combustion, prenant la forme d'une cigarette allumée. La série des « burnt paintings » représentant la cigarette et les fluctuations de température de la seconde salle les cendres incandescentes qui rougissent et brûlent plus fort à chaque inhalation.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme à la galerie Rodolphe Janssen, Bruxelles, de janvier à mars 2014.
Artiste et musicien français né en 1978, Davide Balula vit et travaille à Paris et à New York. Il intervient dans des champs très différents, comme les effets de la nature sur des toiles qui sont immergées dans des rivières ou enterrées dans la terre, il réalise des performances au cours desquelles il explore la géométrie, le mouvement, le temps, la dance, la nourriture, etc.
Le travail de Davide Balula est exposé dans de nombreux musées et collection publiques tels que le Fonds National d'Art Contemporain, Paris ; MAC/VAL, Vitry-sur-Seine ; Frac Poitou-Charentes ; Centre Georges Pompidou, Paris ; Frac Provence-Alpes Côte d'Azur. Davide Balula a participé à de nombreuses expositions en solo et en groupe : Centre Georges Pompidou, Paris ; Wiels, Bruxelles ; Le Confort Moderne, Poitiers ; Bielefelder Kunstverein ; Madison Museum for Contemporary Art ; Museum of Contemporary Art North Miami ; Museums Quartier Wien ; Garage Center for Contemporary Culture, Moscou  ; Centre d'Art Scénique Contemporain, Lausanne ; Casino Luxembourg ; Frac Poitou-Charentes, Angoulême ; MAC/VAL, Vitry-sur-Seine ; Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, Besançon.