flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Postface – Un journal critique de l’avant-garde
Dick Higgins [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Avant-gardes [tous les titres] – collection L'écart absolu – Poche [tous les titres]
Dick Higgins Postface Un journal critique de l’avant-garde
Traduit et introduit par Nicolas Feuillie.
paru en 2006
édition française
11 x 17 cm
192 pages
11.00 €
ISBN : 978-2-84066-110-8
EAN : 9782840661108
en stock
 
L'une des figures majeures de Fluxus évoque dans son journal critique la naissance du mouvement dans les années 60 et analyse les tendances artistiques de son époque.
Dick Higgins (1938-1998), l'une des figures majeures de Fluxus, musicien, poète, chercheur, théoricien, artiste intermédia, éditeur, fonde en 1965 les éditions Something Else Press (consacrées à ses amis fluxus). Il publie ce premier essai en 1964.
C'est un journal critique qui évoque le contexte dans lequel apparaît Fluxus entre 1959 et 1963. Il analyse sans ménagement les tendances de son époque et fustige les modes artistiques (Pop art, assemblage, Nouveau Réalisme), le Nouveau théâtre (le Living Theater), comme le style international en musique (musique concrète, musique électronique, Stockhausen et Cie). C'est un éloge de la pluralité, de la diversité  et du foisonnement, favorables au « bourgeonnement de cent fleurs » et à l'éclosion « d'un millier d'écoles de pensée », pour les amateurs, contre l'aveuglement du professionnel. Higgins montre la particularité des poètes-artistes, qui depuis le romantisme allemand et anglais, ont refusé la séparation entre le sonore, le visuel et l’écrit. Fluxus reprend là l’héritage dada et l’augmente.

Sont exposées les prémices de sa Théorie de l'intermédia (1965) publiée dans Fluxus dixit - Une anthologie en 2002 aux Presses du réel.
Artiste, poète, écrivain, théoricien et éditeur américain, Dick Higgins (Cambridge, 1938 - Québec, 1998) est le cofondateur de Fluxus, instigateur des premiers happenings dans les années 1950.
Higgins s'installe avec ses parents en 1939 aux États-Unis. Il fréquente la Yale University (New Haven (entre 1955 et 1957), puis la Columbia University (New York), où il suit des études de littérature, et de musique avec Henry Cowell (1958-1960). En 1958-59, il assiste aux cours de John Cage à la New School for Social Research, à la suite de quoi il fonde le New York Audio Visual Group avec Al Hansen, pour produire des concerts de musique expérimentale. Il présente ses premières œuvres théâtrales, comme Stacked Deck (avril 1959), où l'aléatoire occupe une large place. En avril 1960, il épouse Alison Knowles. En 1960-61, il étudie encore les procédés d'impression à la Manhattan School of Printing. En 1961, il participe aux concerts dans le studio de Yoko Ono et à la galerie AG. L'été 1962, il se rend avec Alison Knowles à Wiesbaden sur l'invitation de Maciunas et tous deux participent aux concerts Fluxus. Ils rentrent en mars 1963 à New York et prennent part au Yam Festival. Le 2 février 1964, il fonde les éditions Something Else Press (qu'il quitte en 1973 ; en 1974 elles font faillite), qui joueront un grand rôle pour la diffusion d'œuvres d'artistes liés à l'avant-garde autour de Fluxus. Auteur de poèmes, de pièces de théâtre, de compositions musicales, Higgins signe aussi un certain nombre de textes théoriques importants sur l'activité artistique dont il est acteur et témoin, comme l'essai Intermedia. Il dirige encore entre 1966 et 1969 une Something Else Gallery. En 1968, il commence la composition de Mille symphonies. En 1970-71, il enseigne au California Institute for the Arts, à Burbank. En 1971, il s'installe à Barton dans le Vermont, où il fonde l'année suivante les Unpublished Editions, rebaptisées Printed Press en 1978, qui fonctionnent jusqu'en 1986.