flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
The Contemporary, the Common – Art in a Globalizing World
Chantal Pontbriand [tous les titres]
Sternberg Press [tous les titres] Histoire, critique et théorie [tous les titres]
Chantal Pontbriand The Contemporary, the Common Art in a Globalizing World
Conception graphique : Agnès Dahan.
paru en février 2014
édition anglaise
15,5 x 22 cm (broché)
456 pages (115 ill. coul. et 30 ill. n&b)
ISBN : 978-3-943365-48-1
EAN : 9783943365481
épuisé
 
Recueil d'essais de Chantal Pontbriand dans lesquels la critique, éditrice et commissaire examine les liens entre l'art, la contemporanéité et l'être-ensemble, qui constituent les différents axes au cœur de son travail, à travers l'analyse de l'œuvre de Claire Fontaine, Douglas Gordon et Philippe Parreno, Ion Grigorescu, Carsten Höller, Mike Kelley, Sigalit Landau, Rabih Mroué, Yvonne Rainer, Rirkrit Tiravanija ou Jeff Wall.
Ce livre réunit des textes écrits par Chantal Pontbriand tout au cours de la première décennie du XXIe siècle. Tous examinent la contemporanéité à la lumière des pratiques artistiques qui ont cours, et cherchent à voir comment ces liens s'articulent. L'être-ensemble et l'idée qu'on se fait de la communauté sont à l'avant-plan quand on pense aux questions suscitées par la mondialisation, le travail, la guerre et autres phénomènes qui caractérisent les temps actuels, y compris les pratiques artistiques et leurs modes d'existence. D'autres façons de voir, de comprendre, et de faire surgissent, et ce sont ces voies innovantes qui intéressent l'auteur. La contemporanéité est pour elle une question de flux, de performativité, par opposition au modernisme, ou même au post-modernisme : il s'agit d'un espace-temps qui n'est jamais fixe et ne saurait l'être non plus. Le travail des artistes nourrit ici des « études de cas » qui permettent de mieux comprendre ce qui est en jeu dans la condition actuelle d'être-au-monde, avec l'impact du politique et de l'économie. La place du corps est centrale, le corps comme thermomètre du monde dans lequel on vit, avec lequel on vit, dans une dynamique de changement et d'échange.
Les essais portent sur le travail de Claire Fontaine, Douglas Gordon et Philippe Parreno, Ion Grigorescu, Carsten Höller, Mike Kelley, Sigalit Landau, Rabih Mroué, Yvonne Rainer, Rirkrit Tiravanija et Jeff Wall, ou se font l'écho des pensées de l'auteur sur des enjeux essentiels à l'évolution de l'art contemporain aujourd'hui.

« Depuis qu'elle a fondé la revue Parachute dans les années 1970, Chantal Pontbriand est à l'avant-plan des débats qui décrivent les mutations qui affectent les espaces et les disciplines de l'art contemporain. Avec ce nouveau livre, la brillance incisive et l'engagement de l'auteur envers l'art et les idées rayonnent. Ce livre pose les questions critiques les plus urgentes au sujet des trajectoires qu'empruntent l'art, les artistes et le public dans un monde global. »
Okwui Enwezor, directeur, Haus der Kunst, Munich

« Chantal Pontbriand lie avec brio mondes et concepts, art et communauté, le singulier et le commun, et plus encore. Ceci est une contribution majeure à notre compréhension de ce qui devient une force majeure en soi à l'échelle du monde : l'intersection émergente entre domaines longtemps considérés comme distincts. Dans un deuxième mouvement conceptuel , tout aussi important, Pontbriand déboulonnne les certitudes – le contemporain, le moderne, le postmoderne. Ce que nous pensions être établi bouge de façon inattendue, et nous commençons à voir ce que nous n'avions pu voir. »
Saskia Sassen, Robert S. Lynd, Professor of Sociology, Columbia University, auteur de A Sociology of Globalization
Historienne de l'art contemporain, critique et commissaire d'exposition, Chantal Pontbriand est la cofondatrice de Parachute dont elle a édité les 125 numéros parus de 1975 à 2007. Son travail porte sur les questions de mondialisation et d'hybridité culturelle. Elle a été commissaire de nombreux événements internationaux, expositions, festivals et colloques, principalement dans les champs de la performance, l'installation multimédias, la vidéo et la photographie. Après avoir organisé plusieurs festivals de performance, elle a dirigé le FIND (Festival international de nouvelle danse) de 1982 à 2003 à Montréal. En 2010-11, elle était Head of Exhibition Research and Development à la Tate Modern à Londres. Elle est Professeur Associé à la Sorbonne/Paris IV en études curatoriales et directrice-fondatrice de PONTBRIAND W.O.R.K.S. [We_Others and Myself_Research_Knowledge_Systems], qui regroupe ses activités. Elle a reçu en 2013, le Prix du Gouverneur Général du Canada pour une contribution exceptionnelle en arts visuels et médiatiques.