flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Chronique du chantier de l’Arsenal
Gaëtane Lamarche-Vadel [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Gaëtane Lamarche-Vadel Chronique du chantier de l’Arsenal
Préfaces de Benoît Goetz et Gaëtane Lamarche-Vadel.

Conception graphique : Atelier Tout va bien.

Publié en coédition avec l'ENSA Dijon.
paru en octobre 2013
édition française
17 x 24 cm (broché, couv. à rabats)
320 pages (ill. coul. et n&b)
18.00 €
ISBN : 978-2-84066-640-0
EAN : 9782840666400
en stock
 
L'Atelier de Recherche Urbaine (LARU) de l'ENSA Dijon a choisi un chantier pour base d'expérimentation pour conduire ses recherches menées entre 2010 et 2012 sur les mutations de la ville. La dimension pratique et les questionnements théoriques soulèvent et rejoignent des enjeux de la création contemporaine.
Le chantier est le commencement de la ville et sa part cachée. Il est aussi un lieu de ressources humaines, végétales, animales. Il est un réservoir de matériaux, de mots, de mémoires, de formes, de sons, de techniques.
Les mouvements et les transformations internes au chantier ont été les conditions et le terreau de projets artistiques conçus par L'Atelier de Recherche Urbaine de l'ENSA Dijon sur une ancienne friche militaire en cours d'urbanisation. Tous les travaux photographiques et textuels, toutes les productions in situ sont inspirés et matériellement issus du paysage, du relief, des déchets, des stocks de matériaux recyclés ou neufs du chantier. À rebours des images de nuisance attachées au chantier, les repérages et les expérimentations des artistes découvrent un lieu vivant des métamorphoses où les pratiques artistiques rencontrent celles des travaux publics. En écho avec le chantier, cet ouvrage a voulu être un espace qui réunisse : architectes, philosophes, artistes, designers, étudiants et ouvriers.
À L'Atelier de Recherche Urbaine ont participé Gaëtane Lamarche-Vadel, Stefan Shankland, Jean-Pierre Tixier, Hélène Robert, Jan Kopp, Erik Göngrich, Emmanuel Louisgrand, Jean-Pierre Charbonneau et les étudiants.
Gaëtane Lamarche-Vadel a été chercheure au CERFI de 1973 à 1980 et a collaboré à la revue Recherches. Elle a enseigné à l'université de Paris VIII et à l'IUFM ainsi qu'à l'école d'architecture Paris la Seine. En 1980, elle est professeure de philosophie esthétique à l'École Nationale Supérieure d'Art de Limoges puis de Dijon. Elle est auteure de nombreux articles et ouvrages dont La duplicité, La gifle au goût public (Éd. La différence), Les jardins secrets de la renaissance (Éd. L'Harmattan), De ville en ville, l'art au présent (Éditions de l'Aube). Elle est membre du collectif de rédaction de Multitudes.