flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Richter, peintre d’Allemagne – Le drame d’une famille (livre numérique PDF / EPUB)
Jürgen Schreiber [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Critique, théorie & documents [tous les titres] – collection Fama [tous les titres]
Jürgen Schreiber Richter, peintre d’Allemagne Le drame d’une famille
Traduit de l'allemand par Mariette Althaus (titre original : Ein Maler aus Deutschland. Gerhard Richter. Das Drama einer Familie, Munich, Pendo-Verlag, 2005).
paru en juin 2012
édition française
PDF + EPUB
334 pages (35 ill. n&b)
6.99 €
ISBN : 978-2-84066-666-0
EAN : 9782840666660
 
Une approche biographique de l'œuvre de Gerhard Richter à travers une enquête captivante, à la fois essai critique et roman policier, qui dévoile le terrible secret dissimulé dans les tableaux de l'un des plus célèbres peintres contemporains.
Gerhard Richter est un immense artiste. C'est surtout un grand peintre d'Histoire dont l'œuvre, déjà si accomplie, sort régénérée de la lecture de ce livre. Soit une enquête au cœur du système nazi de stérilisation et d'euthanasie des « faibles d'esprit » : une entreprise criminelle épouvantable dont sera victime la jeune tante du peintre. Celle-là même avec qui il figure, à l'âge de quatre mois, dans son célèbre tableau Tante Marianne peint en 1965 à partir d'une photographie prise en juin 1932, déclarée schizophrène et à l'élimination de laquelle participera comme médecin accoucheur et SS-Obersturmbannfürher le futur beau-père de Richter, Heinrich Eufinger, dont il épousera la fille Ema en 1957 – sans conscience ou connaissance de l'extraordinaire entrelacement des faits que relate l'ouvrage.
Voilà Richter rattrapé aussi par l'histoire : songeons à l'exil forcé de David ou à la fuite économique contrainte de Courbet, l'homme des allégories réelles, à qui l'on facture abusivement le rétablissement de la colonne Vendôme. Le premier est déclaré régicide, le second est un actif sympathisant de la Commune : c'est leur personne et la fin de leur carrière artistique qui sont concernées. Alors qu'avec Richter, à qui l'on doit en 1988 le fulgurant cycle pictural chroniquant à distance la fin des chefs de la Fraction Armée Rouge à la prison de Stammheim, c'est sa production de tableaux du milieu des années 1960 qui se voit reprise, obligeant salutairement à revoir l'approche de la totalité d'un travail qui n'est sûrement pas réductible à un discours conceptuel sur les styles ou à la seule délectation formelle.
Voir aussi Gerhard Richter.
Jürgen Schreiber est l'un des meilleurs journalistes investigateurs d'Allemagne. Il a reçu le prix « Theodor Wolff » pour son travail dans le domaine du reportage et a également été deux fois couronné du prix « Wächter » de la presse allemande. L'un des fondateurs de Woche, il travaille, entre autres, pour le Stuttgarter Zeitung, la Frankfurter Rundschau et le SZ Magazin. Jürgen Schreiber est chef reporter au Tagesspiegel de Berlin.