flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Hylé – État de rêve en Espagne
Raoul Hausmann [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Avant-gardes [tous les titres] – collection L'écart absolu – Fondamentaux [tous les titres]
Raoul Hausmann Hylé État de rêve en Espagne
Traduit de l'allemand par Hélène Thiérard (titre original : Hyle. Ein Traumsein in Spanien, belleville Verlag, Munich, 2006).
Postface d'Adelheid Koch-Didier.
Avec un choix de photographies de l'auteur.
paru en septembre 2013
édition française
17 x 24 cm (broché)
392 pages (16 ill. n&b)
32.00 €
ISBN : 978-2-84066-409-3
EAN : 9782840664093
en stock
 
La première traduction française complète du « roman dada » légendaire de Raoul Hausmann, « livre de rêves » partiellement autobiographique avec lequel le Dadasophe réhabilite, en même temps qu'il le renouvelle radicalement, le genre romanesque.
Acteur significatif du mouvement dadaïste berlinois, Raoul Hausmann est connu dans les années 1910 et le début des années 1920 pour sa production artistique des plus éclectiques : il pratique le collage et le photomontage, le poème phonétique et le poème-affiche, ainsi que la danse et la photographie. Outre ses satires sur la République de Weimar, il signe ou co-signe un grand nombre des manifestes publiés par différents groupes d'avant-garde de l'époque.
Raoul Hausmann commence Hylé. État de rêve en Espagne lors de son exil à Ibiza en 1933-1936 et travaille à ce work in progress jusqu'à la fin des années 1950, alors qu'il a choisi la France comme terre d'accueil après l'exil et la guerre. Si le livre raconte bien les années d'exil à Ibiza, il est loin de s'épuiser dans le substrat autobiographique et n'appartient à aucun genre.
Alors que les limites entre le rêve et la réalité sont rendues incertaines, le passé antique et mythologique d'Ibiza surgit dans le présent. Sans égard pour ce qu'il est convenu d'appeler « littérature », Raoul Hausmann débarrasse au passage la langue de ses « uniformes » (syntaxe et grammaire) et n'hésite pas à lui faire revêtir les habits multicolores des langues de ses exils.
Raoul Hausmann (né en 1886 à Vienne) est l'un des principaux fondateurs, avec Richard Huelsenbeck, du mouvement Dada à Berlin en 1918. À la fin de la Première Guerre mondiale, il se lance avec ses camarades dans une redéfinition complète de l'art. Hausmann est alors un des inventeurs du photomontage et un initiateur de la poésie sonore. Au-delà de son iconoclasme affiché, Dada remet en cause les cloisonnements artistiques et la frontière entre l'art et la vie, ouvrant pour la création du XXe siècle un chantier encore inachevé. En 1933, Hausmann doit fuir l'Allemagne nazie. Après un périple européen, il trouve refuge en Limousin (Peyrat-le-Château) avant de s'installer en 1945 à Limoges où il résidera jusqu'à son décès en 1971.

Voir aussi : Raoul Hausmann et les avant-gardes.