flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
H A V R E
Frédéric Teschner [tous les titres]
Franciscopolis [tous les titres]
Frédéric Teschner H A V R E
Textes de Vanina Pinter et Pierre-Yves Cachard.

Conception graphique : Frédéric Teschner.
paru en juillet 2013
édition bilingue (français / anglais)
21 x 31 cm (broché)
leporello 12 pages (ill. coul.)
19.00 €
ISBN : 978-2-9544208-2-0
EAN : 9782954420820
en stock
 
Livre d'artiste du designer graphique Frédéric Teschner (leporello). Une interprétation personnelle du port du Havre s'appuyant sur un retour à l'étymologie du lieu, qui constitue une tentative d'ouverture du design graphique à d'autres territoires de commande et à d'autres approches plastiques.
Invité dans le cadre de la manifestation « Une Saison Graphique », Frédéric Teschner produit en 2011 un ensemble de cinq affiches dessinant en lettres successives le mot H A V R E. Cette série constitue une interprétation personnelle du port et de la ville s'appuyant sur un retour à l'étymologie du lieu, mais également une tentative d'ouverture du graphisme à d'autres territoires de commande et à d'autres approches plastiques.
Par sa forme et sa manière, le polyptique réalisé constitue une possibilité de rupture qui offre d'autres perspectives pour le design graphique contemporain. Cette volonté d'expérimentation conduit Frédéric Teschner – comme l'ont fait en leur temps les impressionnistes – à s'affranchir des règles formelles de sa discipline pour substituer à la construction codifiée et formatée de l'affiche une forme libre et sensible qui transforme la vision que l'on peut avoir de ce support : de média de communication, il est ici traité comme un simple support de création aux proportions mimétiques et idéales.
Certes, Frédéric Teschner n'est pas seul à explorer cette voie comme un futur possible du design graphique. Mais par son insistance à se tenir du côté de la frontière : entre art contemporain et graphisme, entre imprimé et numérique. Il en marque un peu plus le pli à chaque projet. De cet origami en cours, on ne sait pas quelle forme en ressortira, mais la cohérence et la répétition de sa démarche, accentuée un peu plus à chaque nouvelle intervention incite à revenir sur cette exposition et son point de vue (le lieu d'où l'on regarde) : les cinq affiches homographes.
L'essai confié à Vanina Pinter, journaliste, historienne du graphisme, avec Pierre-Yves Cachard, interroge dans un même mouvement les saisies du réel permises à l'heure de google-map, du graphisme exposé, et de la notion de retranscription d'une impression.
Au travers de multiples collaborations dans différents champs de la création contemporaine, le graphiste français Frédéric Teschner (1972-2016) a développé un travail particulier autour du dessin, du signe et de la typographie à l'ère d'internet, contexte où la valeur numérique, les notions de résolutions et de compression des documents informatiques véhiculés aujourd'hui sous la forme de fichiers numériques définiraient de nouvelles normes esthétiques de l'image contemporaine et de ses modes de reproduction. Parallèlement apparaissent toujours en toile de fond dans chacune des créations graphiques de Frédéric Teschner les questions de la mémoire et de l'histoire réactivée, ou encore celles de l'évolution des formes et des idées qui les sous-tendent.
Diplômé de l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en 1997, Frédéric Teschner ouvre son studio en 2002 et collabore avec des architectes (AAS, Paris / Berlin), des designers (François Azambourg, Pierre Charpin, David Dubois, Martin Szekely), de jeunes chorégraphes (Kataline Patkaï, Pascal Montrouge), des galeries (galerie In Situ, Galerie kreo, Galerie Vallois) et le Théâtre de Gennevilliers. À partir de 2003, il conçoit les identités visuelles de plusieurs expositions pour le Centre Pompidou, le Mémorial de la Shoah à Paris, le MAC/VAL à Ivry-sur-Seine, le Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Il travaille également avec des centres d'art (villa Noailles, Cneai, DCA, Association de centres d'art contemporain) ou des institutions du ministère de la Culture et de la Communication telles que le CNAP (Centre national des arts plastiques) ou la DAP (Direction des arts plastiques). En 2008, il a conçu l'affiche du Festival International de l'affiche et du graphisme de Chaumont et l'identité graphique de l'exposition La Force de l'art 02. Depuis 2008, il a collaboré avec le centre d'art de Chelles, Les Eglises, pour lequel il a conçu l'identité visuelle ainsi que les affiches et catalogues des expositions. Il a enseigné le design graphique en master Espace—Communication à la HEAD Genève et aussi l'ESAD d'Amiens. Il était membre de L'AGI (Alliance Graphic International) depuis octobre 2010.
Frédéric Teschner est le fondateur de Naïca éditions.