flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Transferts de Courbet
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés [tous les titres]
  Transferts de Courbet
Edité par Yves Sarfati.
Textes de Raphaël Abrille, Sylvain Amic, Paul Bizouard, Christian Claden, Nicolas Danziger, Dominique de Font-Réaulx, Ségolène Le Men, Sylvie Nezelof, Arnaud Portier, Pascal Reilé, Yves Sarfati, Thomas Schlesser, Pierre Sullivan, Gilbert Titeux.

Publié avec le musée Courbet, Ornans.
paru en mai 2013
édition française
17 x 20 cm (relié)
384 pages (118 ill. coul. et n&b)
28.00 €
ISBN : 978-2-84066-568-7
EAN : 9782840665687
en stock
 
Un ensemble transdisciplinaire de contributions d'historiens d'art spécialistes du peintre, de scientifiques, de psychiatres et de psychanalystes qui proposent de nouvelles interpétations de l'œuvre de Courbet à partir de ses toiles, mais aussi de sa vie, de sa correspondance et d'archives relatives à sa famille, pour certaines encore inédites.
Gustave Courbet fut un enfant de remplacement conçu au jour anniversaire de la mort de son aîné. Adolescent, il fut frappé par la mort d'une sœur cadette, puis celle de sa benjamine. Plus tard, une troisième sœur devint aliénée et internée dix-sept ans durant…
Aucune biographie n'a jamais pris la mesure de ces séismes familiaux qui sont ici minutieusement documentés et permettent de réviser les rapports de Courbet à la femme, à la mort, à la folie, à la sexualité. Des analyses inédites de toiles complètent ces découvertes, des radiographies révélant des repentirs troublants et des détails significatifs jusque-là inaperçus... À la lumière des traumatismes infantiles, d'une configuration familiale où la maladie mentale n'était pas absente, de tableaux réinterprétés comme des rêves, on pénétrera, avec ce livre, les visions intérieures d'un artiste réputé pour ses provocations et sa démesure. Grâce aux nombreuses illustrations renvoyant à des démonstrations limpides, on saisira aussi les rouages inconscients par lesquels le nom de Courbet se confond aujourd'hui avec le sexe le plus célèbre du Monde.
Une table-ronde réévalue, pour finir, l'inique condamnation qui a frappé à mort le peintre et la réhabilitation que la République doit encore à ce grand homme de l'imaginaire collectif français et européen.

Cet ouvrage est le fruit de rencontres transdisciplinaires réunissant des historiens d'art parmi les meilleurs spécialistes du peintre, des scientifiques, psychiatres, neurologue, géologue, et des psychanalystes. Leurs lectures croisées de la vie de l'artiste, de son territoire et de sa production renouvellent profondément notre compréhension de l'œuvre de Courbet.

« Le présent ouvrage vient rehausser l'exigence de la glose et, avec, le niveau de la tangente qui conduit à l'excellence (...). Jubilatoires, ces expertises irisent d'un jour nouveau la création de cet immense mystificateur et tentent d'explorer ses projections psychiques et ses mondes intérieurs, certaines que la forme fixe des scènes primitives et des pulsions échouées. Un ouvrage exemplaire sur le corps de l'œuvre. »
Colin Lemoine, L'Œil
Publié suite au colloque éponyme organisé en juillet 2011 au Kursaal, Besançon.

Voir aussi Gustave Courbet.

Yves Sarfati est médecin, psychiatre, psychanalyste. Il a été jusqu'en 2006 professeur des universités – praticien hospitalier au centre hospitalier de Versailles et à l'université Saint-Quentin en Yvelines Paris Ouest, affilié à l'INSERM où il conduisait ses recherches. Il a écrit plusieurs articles scientifiques de neuropsychologie cognitive et d'imagerie cérébrale dans la schizophrénie. Depuis 2007, il exerce une activité clinique libérale, a rejoint le Centre de recherches psychanalyse médecine et société de Paris VII – Diderot, et recentre ses travaux sur l'articulation de l'histoire de l'art, des neurosciences et de la psychanalyse. Sa passion pour Courbet date de la rétrospective de 2007 au Grand Palais, mais remonte en fait à 1977, temps où ses parents avaient apposé l'affiche de la précédente rétrospective du Grand Palais dans les toilettes de leur appartement. Il dirige depuis 1990 la compagnie théâtrale de L'Entre deux portes.