flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
The American Tetralogy
Philippe Terrier-Hermann [tous les titres]
BlackJack éditions [tous les titres] Monographies & livres d'artistes [tous les titres]
Philippe Terrier-Hermann The American Tetralogy
Textes de André S. Labarthe, Masha Tupitsyn, Veronica Gonzalez, Mark von Schlegell.
paru en février 2013
édition bilingue (français / anglais)
30 x 23 cm (relié)
160 pages (ill. coul.)
30.00 € 17.00 €
(offre spéciale)
ISBN : 978-2-91806-314-8
EAN : 9782918063148
en stock
 
Livre d'artiste basé sur le projet cinématographique éponyme de l'artiste, photographe, réalisateur et écrivain : quatre séries d'images tirées de sa « tétralogie américaine », réalisée intégralement en Californie avec une trentaine d'acteurs américains et européens (Douglas Booth, Ashley Hinshaw, Nana Agyapong, Béatrice Rosen, Sharon Stone, Roxane Mesquida, Nicole Garcia...). Une revisitation de territoires et de figures cinématographiques mythiques, dans une mise en scène de la réalité qui interroge la fictionnalité du cinéma.
« C'est précisément à cause de ces représentations autrefois emblématiques et aujourd'hui éculées, que souvent nous faisons les choses que nous faisons, que nous sommes qui nous sommes, allons vivre dans les villes où nous allons vivre. Et nous ne le faisons pas uniquement pour vivre comme les gens vivent dans ces films, dans les rôles que ces villes jouent dans les films ou les rôles que nous jouons dans ces villes cinématographiques, qui sont leur propre fantasme, leur propre construction, comme l'explique Thom Andersen dans Los Angeles Plays Itself, mais pour ressembler aux gens qui sont dans ces films. C'est ce que nous montrent les photos de Terrier-Hermann dans American Tétralogy : des images tirées d'un film “imaginé”, une prémisse qui n'est plausible et intelligible que si nous possédons une épistémologie cinématographique commune. Les films, les photos et la publicité nous ont appris non seulement ce que vivre veut dire, mais également ce à quoi ressemble la vie, dans la mesure où nous avons désormais plus de vies extérieures que de vies intérieures. »
Masha Tupitsyn
Voir aussi Philippe Terrier-Hermann – La Trilogie française (cartes postales).
Philippe Terrier-Hermann est né en 1970 à Clermont-de-l'Oise. Après des études à la School of the Art Institute of Chicago et à la Rijksakademie à Amsterdam, il a séjourné à Rome (Villa Médicis), à Paris (Cité internationale des arts), à Tokyo, à Buenos Aires et à Bangkok afin de réaliser différents travaux de photos et de films. Depuis 2000, il a exposé notamment au Centre National de la Photographie à Paris, au Fotografie Museum à Anvers, à la Galerie Poller à Francfort, à la Maison Grégoire à Bruxelles, à la Villa Arson à Nice, à la Triennale de Prague, à la Biennale de Pusan en Corée et la Biennale de Sharjah aux Émirats arabes unis. Ses films ont été projetés au Centre Pompidou à Paris, au SuperDeluxe à Tokyo, aux Établissement d'en face projects à Bruxelles, à De Appel arts centre à Amsterdam et au Jeu de Paume à Paris. Certains de ses films figurent dans les collections du Musée national d'art moderne. Il a publié plusieurs ouvrages dont Fascination & Romans, Internationales, 106 beautés japonaises et 93 beautés hollandaises. Il a réalisé son premier long métrage, La Dérive, présenté dans plusieurs festivals en France et à l'étranger (Hors Pistes, Festival Côté Court de Pantin, IndieLisboa) et sorti en salle en 2009.