flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Autoportrait
Carla Lonzi [tous les titres]
JRP|Editions [tous les titres] Coéditions Maison Rouge [tous les titres]
Carla Lonzi Autoportrait
Edité par Carla Lonzi et Giovanna Zapperi.
Textes de Carla Lonzi et Giovanna Zapperi.
Traduit de l'italien par Marie-Ange Maire-Vigueur.
paru en janvier 2013
édition française
14,5 x 22,5 cm (broché)
232 pages (113 ill. n&b)
19.50 €
ISBN : 978-3-03764-314-3
EAN : 9783037643143
en stock
 
Première traduction en français de l'ouvrage de Carla Lonzi, document inestimable sur l'art italien des années 1960, paru pour la première fois en 1969 avant d'être oublié très vite, sans doute aussi en raison du fait que son auteure décida d'abandonner l'activité de critique d'art pour l'engagement féministe radical.
Cette publication d'Autoportrait, traduit pour la première fois en français, est accompagnée d'une préface, d'un appareil critique et biographique par l'historienne de l'art Giovanna Zapperi, permettant d'appréhender la singularité du projet de Carla Lonzi. Composé d'entretiens enregistrés puis recomposés afin de former un montage textuel inédit, Autoportrait est une tentative expérimentale pour réinventer la critique d'art à partir d'un récit fragmenté et d'une iconographie où les reproductions d'œuvres se mêlent à des images intimes. Document inestimable sur l'art italien des années 1960, Autoportrait est cet ouvrage polyphonique, « sorte de banquet maïeutique » auquel Carla Lonzi nous invite afin de repenser la production du discours sur l'art et les artistes.

« Le critique devrait examiner par lui-même, expérimenter, absorber des éléments de son secteur d'activité, c'est-à-dire s'initier – j'ai trouvé le mot et j'y tiens – parce que l'initiation signifie qu'on entre dans quelque chose, qu'on y descend, qu'on l'absorbe et que, ce faisant, on se transforme et on vit. »
Carla Lonzi
Entretiens avec Carla Accardi, Getulio Alviani, Enrico Castellani, Pietro Consagra, Luciano Fabro, Lucio Fontana, Jannis Kounellis, Mario Nigro, Guilio Paolini, Pino Pascali, Mimmo Rotella, Salvatore Scarpita, Guilio Turcato, Cy Twombly...

Cette publication s'inscrit dans la collection Lectures Maison Rouge, dont l'ambition est de proposer des textes d'artistes qui interrogent à la fois la muséographie, l'écriture de l'exposition et le travail de certains artistes eux-mêmes, sous la direction de Patricia Falguières.
Le parcours de Carla Lonzi (1931-1982) est indissociable de l'histoire culturelle, sociale et politique de l'Italie de l'après-guerre ; elle y tient une place singulière, aujourd'hui à réévaluer. Critique d'art reconnue de la scène artistique des années 1960, complice de figures comme Carla Accardi, Luciano Fabro, Giulio Paolini et Jannis Kounellis, elle rédige en 1969 Autoportrait, une « déclaration d'amour » aux artistes et à la création mais également un chant d'adieu à la critique et au monde de l'art. L'année suivante, elle co-fonde en effet Rivolta Femminile, collectif parmi les plus actifs du féminisme italien dont elle reste la figure emblématique.

Voir aussi Giovanna Zapperi : Carla Lonzi : un art de la vie – Critique d'art et féminisme en Italie (1968-1981).