flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Documents & œuvres vidéo – Edition de tête (DVD)
Betty Bui [tous les titres]
a.p.r.e.s éditions [tous les titres] Documents & œuvres vidéo (DVD) [tous les titres]
Betty Bui Documents & œuvres vidéo Edition de tête (DVD)
Edité par Gilles Coudert.
Réalisé par Gilles Coudert.
paru en 2011
200.00 €
en stock
 
Pour le tiré à part qui lui est consacré, Betty Bui a transformé la boîte de son DVD en veilleuse (adaptateur secteur 220V / 12V fourni...).
La collection Documents & œuvres vidéo offre une approche du travail de l'artiste à travers une série de documents filmés : traces d'expositions ou d'installations, processus de fabrication, mode d'emploi ou pratique des œuvres. Elle propose en parallèle certaines œuvres vidéo de l'artiste évoquées dans les documents.
Pour chaque titre, a.p.r.e.s édition propose à l'artiste de jouer avec le boîtier du DVD de la collection Documents & œuvres vidéo pour réaliser une création originale. Chaque édition tiré à part est composé de 20 coffrets numérotés et signés par l'artiste.
Pour le tiré à part qui lui est consacré, Betty Bui a transformé la boîte en veilleuse. Le DVD est fixé sur un bloc noir en caoutchouc percé de trous rétro-éclairé par des LED, formant une constellation en écho a une de ses œuvres.
Edition limitée à 20 exemplaires numérotés et signés.

Disponible en édition courante.
Betty Bui (née en 1967 à Paris, où elle vit et travaille) s'approprie et détourne, avec humour et délicatesse, des éléments du réel pour en questionner la forme et la fonction. Puisant dans le vocabulaire de l'architecture et du design, elle crée des espaces qui perturbent nos sens et notre perception et rendent possibles de nouvelles interprétations des lieux qu'elle investit.
« Betty Bui ouvre un domaine général de correspondances où l'espace réel est seulement celui que nous pouvons établir, percevoir face à des objets qui se refusent au regard. Ce décor coloré où les objets sont délicatement disposés dans un espace impalpable n'est pas une simulation, une fiction, il s'agit bien d'investir l'espace, d'abandonner définitivement toute position extérieure, de se projeter dans ces dimensions, d'avoir avec les objets un rapport de réversibilité où ils deviendraient voyeurs de nos regards pour nous assigner une position, dans l'image, dans le réel. » (Céline Saraiva)