flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Mario García Torres – What Doesn’t Kill You Makes You Stronger
Elisabeth Wetterwald [tous les titres]
Frac Franche-Comté [tous les titres] Collection Conférences [tous les titres]
Elisabeth Wetterwald Mario García Torres What Doesn’t Kill You Makes You Stronger
paru en mars 2012
édition bilingue (français / anglais)
13,5 x 18 cm (broché, couv. à rabats)
80 pages (ill. bichromie)
9.00 €
ISBN : 978-2-910595-07-4
EAN : 9782910595074
en stock
 
La transcription d'une conférence d'Elisabeth Wetterwald sur une installation de l'artiste conceptuel mexicain (une projection de diapositives qui documente de manière narrative la mise en place d'une exposition personnelle de Mario García Torres sur le site du Museum of Modern Art Syros, en Grèce, mythique projet de Martin Kippenberger), illustrée avec les images du diaporama.
Tout le travail de Mario García Torres repose sur des allers-retours entre le passé et le présent. L'artiste s'intéresse à des œuvres ou des projets inachevés, des événements ou anecdotes restés méconnus, à des histoires qui ont échappé à l'Histoire, à des faits dont peu de personnes peuvent aujourd'hui témoigner, à quelques mystères irrésolus... Il leur donne des extensions ou bien les remet en scène pour les « actualiser » ; il les extrait de leur contexte historique et social pour s'interroger sur les mécanismes qui contribuent à fabriquer l'histoire, afin de voir dans quelle mesure on peut la repenser. Il s'agit bien d'hommages (Mario García Torres travaille sur des œuvres d'artistes qu'il aime) mais il est aussi question d'usage : que reste-t-il de ces œuvres ? que peut-on en faire aujourd'hui ? quelles nouvelles perspectives peut-on leur donner ?
Mario García Torres (né en 1975 à Monclova, Mexique, vit et travaille à Mexico) est diplômé du California Institute of the Arts en 2005. Son travail explore les potentialités de la photographie, du film et de la performance comme outil de rééxamination de l'histoire et des pratiques artistiques conceptuelles.
Il a exposé au Museo Tamayo, Mexico (2016), au Modern Art Museum de Fort Worth (2015), au Pérez Art Museum, Miami (2014), au Project Arts Centre, Dublin (2013), au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid (2010), et au Stedelijk Museum Amsterdam (2007). Il a également participé à la 8ème Biennale de Berlin (2014), à dOCUMENTA (13), à Kassel (2012), ) ma Biennale de São Paulo (2010), à la Biennale de Taipei (2010), à la Triennale de Yokohama (2008) et à la Biennale de Venise (2007). Il est le gagnant du prix Frieze Cartier 2007 qui consacre les artistes internationaux émergents.

Voir aussi Mario García Torres.
Elisabeth Wetterwald (née en 1969, vit et travaille à Paris) est critique d'art et enseigne à l'Ecole Supérieure d'Art de Clermont-Ferrand.
Elle a collaboré régulièrement aux revues art press, NU, Parachute, Zéro-deux, 20/27.
Elle est auteur de Rue sauvage, un essai réunissant notamment des textes sur AnnLee, Boris Achour, Alain Bublex, Maurizio Cattelan, Pierre Huyghe, Bruno Peinado, Anri Sala, Joe Scanlan, Tatiana Trouvé (Les presses du réel, 2003).
Elle a publié de nombreux textes dans catalogues et monographies – dont Pierre Ardouvin, Lilian Bourgeat, Lee Bul, Giorgio de Chirico, Jimmie Durham, Pauline Fondevila, Mona Hatoum, Pierre Huyghe, Didier Marcel, Mathieu Mercier, Alain Séchas, Erwin Wurm, Christelle Familiari et Pierre Joseph.
Elle a été co-commissaire de l'exposition À moitié carré à moitié fou, Villa Arson, Nice, 2007 (catalogue éponyme, Les presses du réel, 2007), commissaire de XS, Fondation Ricard, Paris, 2007, de R'you Talking To Me ? Lina Jabbour et Carole Manaranche, Palais de Tokyo, Paris, 2008, et des expositions monographiques Alain Bublex, 2006, Wilfrid Almendra, 2007, Sammy Engramer, 2008 à l'Ecole Supérieure d'Art de Clermont-Ferrand.