flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Qui a mangé Virginia Woolf ?
Lidwine Prolonge [tous les titres]
BlackJack éditions [tous les titres] Monographies & livres d'artistes [tous les titres]
Lidwine Prolonge Qui a mangé Virginia Woolf ?
Edité par Lidwine Prolonge.
Préface de François Quintin.
paru en novembre 2011
édition bilingue (français / anglais)
15 x 21 cm (broché)
192 pages (ill. coul. et n&b) + livret 64 pages
22.00 € 10.00 €
(offre spéciale)
ISBN : 978-2-91806-307-0
EAN : 9782918063070
en stock
 
Première monographie : treize projets (films, performances, installations et une photographie) menés par Lidwine Prolonge ces cinq dernières années.
... Tu ne seras plus Anna, puisque tu en décidé ainsi. Tu seras Anana-Anna, ainsi en ai-je décidé ce matin en regardant dehors le ciel triste qui couvre ta fuite.

Qu'est-ce qu'un événement ?
Comment implique-t-on l'autre dans une histoire ?
Comment s'implique-t-on dans l'histoire d'un autre ?
Comment se construit un récit ? Quels en sont les ressorts, les dispositifs ?
Quels personnages devons-nous incarner ?
Quels personnages pourrons-nous incarner ?
À l'instar de cet extrait de lettre, fragment d'une correspondance que l'artiste remet à certains de ses spectateurs lors de performances, Lidwine Prolonge interroge les choix et les hasards qui changent les choses, les discours sur les histoires et leurs traces. Elle invoque tous les espaces du souvenir pour ouvrir simultanément, à l'aide de récits troués, un futur habitable.
Ouvrage accompagné d'un livret contenant sa traduction intégrale en anglais.
Les performances, installations et films de Lidwine Prolonge (née en 1977 à Langres, vit et travaille à Paris) font référence à des imaginaires collectifs, un ordinaire mis en scène et interrogé à l'aide de dispositifs systématiques et de protocoles. Ceux-ci invitent le spectateur à participer à une expérience artistique complexe et à s'installer dans un univers référencé dans lequel se mêlent éléments du quotidien, citations littéraires et cinématographiques.