flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Archive pour une œuvre-événement – Projet d’activation de la mémoire corporelle d’une trajectoire artistique et son contexte (coffret 10 DVD)
Lygia Clark [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Lygia Clark Archive pour une œuvre-événement Projet d’activation de la mémoire corporelle  d’une trajectoire artistique et son contexte (coffret 10 DVD)
Edité par Suely Rolnik.

Publié par Carta Blanca Editions, Paris.
paru en juin 2011
édition française, films VOST (sous-titres français)
DVD 9, PAL, Zone 2, stéréo, 16/9, livret PDF (65 pages)
65.00 € 35.00 €
(offre spéciale)
ISBN : 978-2-9536129-0-5
EAN : 9782953612905
en stock
 
Coffret événement de 10 DVD réunissant 20 entretiens dirigés et réalisés par Suely Rolnik sur les pratiques expérimentales que Lygia Clark (1920-1988) développa à partir de 1962, avec diverses personnalités culturelles et artistiques, amis, collaborateurs ou spécialistes de son œuvre (artistes, musiciens, cinéastes, chorégraphes, philosophes, écrivains, critiques d'art, psychothérapeutes, militants...).
Les expérimentations corporelles que Lygia Clark développa au cours des 26 dernières années de sa trajectoire (1962-1988) étaient jusqu'à ce jour très peu accessibles au public. Ce coffret réunit les témoignages inédits de personnes qui, au Brésil ou en France, ont participé aux propositions de Lygia Clark ou au contexte culturel de l'époque dans les deux pays. Ces multiples voix permettent de restituer à cette œuvre sa dimension novatrice et bouleversante.
Entretiens avec Caetano Veloso, Jards Macalé, Suzana de Moraes, Paulo Venâncio, Lula Wanderley, Ivanilda Santos Leme, Ferreira Gullar, Paulo Herkenhoff, Thierry Davila, Rubens Gerchman, Gaëlle Bosser & Claude Lothier, Christine Ishkinazi, Lia Rodrigues, Hubert Godard, Julien Blaine, Anne-Marie Duguet, David Medalla, Guy Brett, Yve-Alain Bois.

Voir aussi Suely Rolnik : Anthropophagie zombie.
L'œuvre de Lygia Clark (Belo Horizonte, 1920 - Copacabana, 1988) est reconnue comme l'une des forces fondatrices de l'art contemporain au Brésil. Depuis ses débuts en 1947, marqués par l'abstraction géométrique et le néo-concrétisme, jusqu'à la Structuration du Self (1976-1988), en passant par les ateliers qu'elle a animés à La Sorbonne dans les années 1970 (les étudiants se prêtant à des expériences corporelles collectives grâce à des « objets sensoriels » ou « relationnels »), Lygia Clark a développé des recherches fondamentales sur la dimension corporelle et thérapeutique de l'expérience esthétique, conçue comme processus créatif impliquant totalement le spectateur, processus identifié à l'œuvre et à la vie elle-même.