flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Dominique Figarella [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Dominique Figarella <!---->
Textes de Dominique Figarella, Catherine Perret, Paul Sztulman, Christophe Wavelet.

Publié par le LiFE – Ville de Saint-Nazaire.
paru en mars 2011
édition bilingue (français / anglais)
24,3 x 28,6 cm (relié)
304 pages (90 ill. coul.)
34.00 €
ISBN : 978-2-9533038-1-0
EAN : 9782953303810
en stock
 
Monographie de référence : une rétrospective monumentale de l'œuvre de Figarella depuis une quinzaine d'années, avec deux analyses de Catherine Perret, un essai de l'artiste et deux entretiens.
Placer sous le signe d'une rétrospective la présentation des travaux d'un artiste âgé d'à peine plus de quarante ans eut bien sûr été prématuré. C'est toutefois un vaste ensemble des œuvres de Dominique Figarella que l'exposition à l'origine de cet ouvrage a permis de réunir pour la première fois en France, offrant ainsi une lisibilité étendue aux différentes pratiques du tableau qui caractérisent son projet tout en mettant l'accent sur nombre de ses travaux récents.
Ce catalogue se propose à présent d'offrir aux lecteurs une intelligibilité approfondie du projet artistique de Dominique Figarella. Éclairant tour à tour ses motivations, ses enjeux, ses caractéristiques, ses conduites et les priorités définies au fil des pratiques auxquelles il donne lieu depuis une quinzaine d'années, les pages du livre rassemblent à ce titre des textes dont les régimes et le statut ont été conçus à la fois comme distincts et complémentaires.
Outre un essai de Dominique Figarella, il regroupe différents textes et entretiens. Signés de Catherine Perret, les premiers livrent deux analyses distinctes du travail de cet artiste. L'un a été explicitement écrit en regard de l'exposition du LiFE, dont il dégage à la fois certaines caractéristiques et conséquences au regard du contexte élargi des pratiques constitutives de la modernité artistique et du présent qui est le nôtre ; l'autre a été rédigé à l'occasion d'une exposition antérieure des œuvres de Dominique Figarella présentée au Quartier, centre d'art contemporain de Quimper, qui nous a généreusement autorisé à le reprendre ici. Enfin, deux entretiens réalisés à l'occasion de cette publication détaillent, à date donnée, la matérialité et la substantialité des pratiques du tableau à l'œuvre dans le travail de Dominique Figarella, et situent les enjeux à partir desquels cet artiste conçoit son projet.
Publié suite à l'exposition de Dominique Figarella au LiFE – Lieu International des Formes Emergentes –, Saint-Nazaire, du 13 février au 11 avril 2010.
La pratique picturale de Dominique Figarella (né en 1966, vit entre Montpellier et Paris) témoigne d'une singulière puissance d'invention plastique et poétique. Chacun de ses tableaux est une invitation à une enquête sur leurs opérations constitutives et la pensée qui les habite. À partir de matériaux tour à tour propres et impropres à la peinture (plexiglas, chewing-gum, bois, sparadrap), d'objets inattendus (balles de tennis, ventouses) utilisés à la fois comme outils et comme images, un jeu de décisions et d'accidents, de gestes et d'empreintes intervient, tandis que sa peinture travaille à figurer l'acte même de peindre. Dans le droit fil d'œuvres aussi exemplaires que celles de Blinky Palermo, Martin Kippenberger ou Gerwald Rockenschaub, les tableaux de Dominique Figarella mobilisent nos perceptions, autant que nos capacités d'élaboration, avec une intensité exceptionnelle. Fidèles à la promesse d'émancipation inhérente à la modernité artistique, ils témoignent aussi constamment d'un travail d'anamnèse.
Capables de se ressaisir des principaux débats qui ont scandé l'histoire de l'art depuis plus d'un siècle, ils embrassent, pour mieux les relancer, les questions que nous ont léguées nombre d'œuvres parmi les plus marquantes du XXème siècle, de Sophie Taueber-Arp à Marcel Duchamp, et de Jasper Johns à Gerhard Richter ou Sigmar Polke.