flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
A Post-Olympic Beijing Mini-Marathon
Hans Ulrich Obrist [tous les titres]
JRP|Ringier [tous les titres] Anthologies et théories de l'art [tous les titres]
Hans Ulrich Obrist A Post-Olympic Beijing Mini-Marathon
Edité par Hu Fan.
paru en août 2010
édition anglaise
12 x 21 cm (broché)
160 pages (31 ill. n&b)
15.00 €
ISBN : 978-3-03764-096-8
EAN : 9783037640968
en stock
 
Le compte-rendu du « marathon » artistique et culturel entrepris par Obrist à Pékin.
Pour la Saint-Sylvestre en 2008, Hans Ulrich Obrist s'est lancé dans une série d'entretiens à Pékin, interrogeant des artistes, des personnalités du monde de la culture et des professionnels des médias sur l'état post-olympique de la ville. Il a demandé aux artistes Ai Weiwei, Cao Fei et Wang Jianwei, au cinéaste Jia Zhangke, à l'écrivain et éditeur Hung Huang, au créateur de mode Zhang Da, entre autres, comment ils comprenaient et vivaient les changements actuels de la société chinoise et comment ils évaluaient l'impact d'un événement aussi médiatisé que les jeux olympiques ou du développement de l'internet au niveau de la vie quotidienne. Le recueil de des entretiens dresse un portrait de la Chine d'aujourd'hui au travers de l'état d'esprit de ses acteurs culturels.
Critique d'art, historien et commissaire d'exposition parmi les plus influents sur la scène internationale, Hans Ulrich Obrist (né en 1968 à Zurich, vit et travaille à Londres) a fondé en 1993 le Musée Robert Walser et a dirigé le programme « Migrateur » au musée d'Art moderne de la Ville de Paris où il a été commissaire pour l'art contemporain jusqu'en 2005. Il est aujourd'hui codirecteur des expositions et directeur des projets internationaux de la Serpentine Gallery à Londres. Depuis 1991, il a organisé ou co-organisé de nombreuses expositions individuelles (Olafur Eliasson, Philippe Parreno, Jonas Mekas, Pierre Huyghe, Anri Sala, Doug Aitken...) et collectives (dont : Do it – plus de trente versions depuis 1994 ; Cities on the Move, 1997 ; première Biennale de Berlin, 1998 ; Mutations, 2000 ; Utopia Station, 2003 ; 9e Biennale d'art contemporain de Lyon, 2007).
Hans Ulrich Obrist a reçu le Prix international Folkwang 2015.