flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
N’importe quoi
Les presses du réel – domaine Art contemporain [tous les titres] – collection Catalogues & ouvrages collectifs [tous les titres]
  N’importe quoi
Texte de Vincent Pécoil.

Graphisme : Olivier Huz.

Publié avec La salle de bains, Lyon.
paru en 2009
édition française
17 x 23 cm (broché)
112 pages (ill. coul.)
17.00 €
ISBN : 978-2-84066-302-7
EAN : 9782840663027
en stock
 
A partir d'un lieu commun de la réception de l'art contemporain, le catalogue N'importe quoi présente une série de travaux d'artistes éminents sur le mode d'une collection de spécimens dans un musée d'histoire naturelle : une interrogation des conditions d'intégration d'une œuvre dans le monde de l'art et des relations entre l'espace du musée d'art et celui des galeries zoologiques, d'anatomie comparée, paléontologiques, etc.
Comme l'exposition Freak Show (MAC Lyon, 2007) à laquelle elle fait suite, N'importe quoi reprend un dispositif d'exposition préexistant, cette fois-ci la présentation des collections de spécimens dans les musées d'histoire naturelle : galeries zoologiques, galeries d'anatomie comparée, galeries paléontologiques...
Comme pour le Freak Show, cette appropriation a priori gratuite ou seulement amusante permet de soulever un certain nombre de questions importantes quant à l'art, son histoire et sa présentation. Dans l'espace du musée, l'art est présenté comme un art « naturalisé ». D'où cette question : l'espace du musée est-il le milieu naturel de l'art ? Y a-t-il un art à l'état sauvage ? Y a-t-il un « dessein intelligent » à l'œuvre dans son évolution, ou bien est-il une succession de mutations accidentelles ?
Et, puisqu'il est ici présenté comme une galerie de l'évolution, à quel principe de sélection (culturelle, et non plus naturelle) obéit-il ? L'art manifesterait-il, à l'inverse du schéma évolutif normal, la revanche de l'inadaptation, par la survie des plus inaptes (à se conformer à la règle historique ou aux conventions sociales) ?
Ce qui a pu fait dire que l'art moderne, puis contemporain, relevait du « n'importe quoi » était le fait qu'il faisait rentrer dans le monde de l'art de nouveaux sujets perçus par beaucoup comme triviaux, vulgaires, ou banals, et s'écartant suffisamment de l'iconographie autorisée pour paraître incongrus, voire complètement loufoques. Ce sont quelques-uns de ces sujets qui seront présentés dans cette exposition, au travers d'œuvres d'artistes éminent(e)s. Car, pour paraphraser un humoriste qui pensait qu'on pouvait rire de tout, mais pas avec n'importe qui, on peut certainement faire « N'importe quoi » dans un musée, mais pas avec n'importe qui.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Musée d'Art Contemporain de Lyon, du 13 février au 19 avril 2009.

Œuvres de Richard Artschwager, B. Wurtz, Olivier Babin, John Baldessari, Iain Baxter, Philippe Cazal, Claude Closky, Gérard Collin-Thiebaut, Martin Creed, François Curlet, Eric Duyckaerts, Hans Peter Feldmann, Fischli & Weiss, Mark Handforth, Rachel Harrison, Bertrand Lavier, Tony Matelli, Paul McCarthy, Matthew McCaslin, Mathieu Mercier, John Miller, Olivier Mosset, Olaf Nicolai, Bruno Peinado, Mick Peter, Henrik Plenge Jakobsen, Torbjørn Rødland, Ugo Rondinone, Sylvain Rousseau, Peter Saul, Alain Séchas, Haim Steinbach, Jessica Stockholder, Joanne Tatham & Tom O'Sullivan, Wolfgang Tillmans, John Tremblay, Ida Tursic & Wilfried Mille, Lily van der Stokker, Xavier Veilhan, Fabio Viscogliosi, Kelley Walker, Lawrence Weiner, Franz West.