flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Der Beuys Komplex – L’identité allemande à travers la réception de l’œuvre de Joseph Beuys (1945-1986)
Maïté Vissault [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés [tous les titres]
Maïté Vissault Der Beuys Komplex L’identité allemande à travers la réception de l’œuvre de Joseph Beuys (1945-1986)
Publié avec le Centre d'histoire de Sciences Po.
paru en octobre 2010
édition française
17 x 20 cm (broché)
576 pages (35 ill. n&b)
29.00 €
ISBN : 978-2-84066-412-3
EAN : 9782840664123
en stock
 
Une vaste réflexion critique sur la fonction sociale et politique du mythe de l'artiste contemporain qui pose la question d'une praxis « politique » en art, à partir d'une analyse des enjeux culturels et idéologiques de la réception de l'œuvre de Beuys en Allemagne.
Figure centrale de l'art « contemporain », considéré de son temps soit comme un génie, soit comme un charlatan, Joseph Beuys incarna la « renaissance » de l'art allemand après la Seconde Guerre mondiale. Son triomphe sur la scène artistique internationale tint aussi bien à la parfaite gestion et stylisation de son image publique, à sa verve et à son talent pour s'insérer et provoquer de vastes débats de société, qu'à la manière dont il sut personnifier et actualiser certains traits de caractère fondamentaux de cette identité allemande refoulée et divisée depuis la fin de la Guerre.
Centrée sur une analyse des mécanismes d'inscription du mythe de Beuys dans le paysage culturel, politique et social des années 1960, 1970 et 1980, Maïté Vissault se penche dans cette étude sur le rôle qu'il joua dans la définition culturelle et identitaire de la société ouest-allemande et sur la manière dont il endossa l'image torturée de la genèse difficile d'une nation.
Au-delà d'une connaissance approfondie de cette grande figure emblématique de l'art allemand sous l'angle de ses liens avec les différentes instances – marché, critique, musées, collectionneurs, etc. – décidant en partie de la pertinence culturelle de l'art et de sa réception, cette étude pose la question d'une praxis « politique » en art et enclenche une réflexion critique plus vaste sur la fonction sociale et politique du mythe de l'artiste contemporain et sur son impact sur la valeur et la compréhension esthétique de l'œuvre.
Voir aussi Jean-Philippe Antoine : La traversée du XXe siècle – Joseph Beuys, l'image et le souvenir.
Historienne, critique et commissaire d'exposition, directrice de l'ikob – Musée d'Art Contemporain de Eupen, Maïté Vissault enseigne à l'Université de Lille 3 et intervient dans les écoles des Beaux-Arts en France, en Belgique et en Allemagne. Elle partage sa vie entre Bruxelles et Berlin et ses réflexions entre l'art et les enjeux sociopolitiques auxquels il est confronté. Diplômée en sciences politiques et docteure en histoire de l'art, elle publie régulièrement dans de nombreux ouvrages, catalogues et revues en art contemporain (ETC Montréal, L'Art Même, Critique d'art, etc.). Elle est l'auteur d'importantes expositions thématiques dont, en 2004, cremers haufen consacrée au quotidien dans l'art des années 1960 à nos jours, au Landesmuseum de Münster, en 2006 Leere X Vision: ConneXions en collaboration avec le musée Marta (Herford) et l'HISK (Anvers).