flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Villa Lituania
Nomeda & Gediminas Urbonas [tous les titres]
Sternberg Press [tous les titres] Catalogues [tous les titres]
 Nomeda & Gediminas Urbonas Villa Lituania
Edité par Simon Rees.
Textes de David Carrier, Boris Kagarlitsky, Viktor Misiano, Julian Stallabrass.
paru en 2008
édition anglaise
16,5 x 23,5 cm (relié, jaquette à rabats)
100 pages (ill. n&b)
24.00 €
ISBN : 978-1-933128-32-0
EAN : 9781933128320
en stock
 
Ce livre documente le processus artistique du projet réalisé par le tandem Nomeda & Gediminas Urbonas pour le pavillon lithuanien de la 52e Biennale de Venise (la construction d'un pigeonnier à Rome) et en rassemble les matériaux d'archives ainsi qu'un journal visuel et textuel des artistes.
La Villa Lituania à Rome est associée à l'histoire moderne de la Lithuanie. Ambassade en Italie de la première République indépendante de Lithuanie jusqu'en 1940, récupérée par l'URSS au moment de l'occupation soviétique de la Lithuanie, demeurée possession de la Russie après la disparition du bloc soviétique, elle est considérée comme le dernier territoire occupé de Lithuanie, et les gouvernements lithuaniens successifs n'ont cessé de revendiquer sa restitution en s'adressant à la communauté internationale.
Deux des artistes les plus importants de Lithuanie s'emparent symboliquement de cette cause dans le cadre d'un projet montré à Venise, puis à Vilnius et à Rome.

Plus qu'un simple catalogue, cette publication transdisciplinaire documente le projet de Nomeda et Gediminas Urbonas mais aborde en même temps la condition postsoviétique à partir de la Lithuanie moderne. Elle rassemble des essais rédigés pour l'occasion par quatre écrivains internationaux et par le commissaire du projet : David Carrier propose un histoire de la symbolique de l'oiseau dans l'art, Boris Kagarlitsky retrace l'effondrement de l'URSS et son impact sur la vie quotidienne en Russie, Viktor Misiano développe un point de vue personnel sur les liens historiques entre le Parti Communiste italien et son pendant soviétique et Julian Stallabrass déconstruit certains développements de la critique marxiste dans le champ artistique.
Nomeda et Gediminas Urbonas (nés en 1968 à Kaunas / en 1966 à Vilnius, vivent et travaillent à Vilnius) travaillent ensemble depuis 1997, date à laquelle ils créent JUTEMPUS, un programme transdisciplinaire de pratique artistique et sociale. Leur œuvre étudie la transformation de la société lituanienne depuis la révolution de 1989 à travers des projets tels que tvv.plotas ou Transaction. L’art est pour eux l’occasion de rendre public l’engagement de certains groupes sociaux, de communautés locales et de formes esthétiques dans le contexte de cette nouvelle situation politique et idéologique.