flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Basse Def – Partage de données
Les presses du réel – domaine Art contemporain [tous les titres] – collection Catalogues & ouvrages collectifs [tous les titres]
  Basse Def Partage de données
Edité par Stéphane Sauzedde et Nicolas Thély.
Textes de Stéphane Sauzedde et Nicolas Thély, entretien avec Dominique Pasquier.
paru en 2008
édition française
15 x 21 cm (broché)
136 pages (ill. coul.)
10.00 €
ISBN : 978-2-84066-231-0
EAN : 9782840662310
en stock
(derniers exemplaires
disponibles !)
 
Un essai collectif, plutôt qu'un simple catalogue, autour d'une exposition dédiée à l'idée de basse définition dans l'art d'aujourd'hui, les nouveaux médias et au-delà.
BASSE DEF, Partage de données fait état de l'énergie folle que génère le Réseau et de l'utilisation tous azimuts des codes et des données qui y sont disponibles. Car il n'a jamais été aussi facile de faire des images, des vidéos ou des dessins, de les manipuler et de les partager ; et qu'il s'agisse de fonds d'écran, de Blogs, de Webzines, de collections de Gifs animés, d'albums photos sur téléphone portable, de playlists d'amateurs proposées ici ou là, les gisements de formes « basse définition » sont formidablement nombreux et ils coulent à flot.
BASSE DEF, Partage de données, est le troisième et dernier moment d'une aventure collective née de la rencontre entre des artistes (Fanette Muxart, Clôde Coulpier, Camille Laurelli, David Lefebvre et Fabrice Croux), Stéphane Sauzedde (directeur de OUI, commissaire d'exposition, universitaire, producteur, etc.), et un chercheur, Nicolas Thély (maître de conférences à l'Université Paris 1- Panthéon-Sorbonne), qui, depuis 2004, a initié une réflexion sur la « basse définition » entendue comme régime de perception. Tous ayant en point commun un goût prononcé pour le partage de leurs données.
Et BASSE DEF, Partage de données, apparaît donc comme l'occasion de fixer une dernière fois les données collectives de cette aventure – après une exposition thématique qui s'est tenue à OUI, à Grenoble, en septembre-octobre 2007, et après une sélection de vidéos du site YouTube pour le «Web supplément» du journal Libération. Il s'agit ici d'envisager la question d'un point de vue plusthéorique : Nicolas Thély propose un historique de la notion ; Dominique Pasquier, sociologue au CNRS, spécialiste des cultures lycéennes s'est prêtée à un entretien autour de la question des pratiques juvéniles et de la « basse définition » ; au centre du livre, les artistes de l'exposition BASSE DEF redistribuent des visuels de leurs travaux, alors que Stéphane Sauzedde, pour terminer, rejoue l'exposition en livrant un véritable roman de la scénographie qu'il avait alors imaginée pour OUI.
Au final, est mise en exergue la gourmandise de toute une génération d'artistes pour les sources impures et « basse def ». Et du coup ce sont leurs univers radicaux et décomplexés qui apparaissent, des univers comme des esquives habiles à la pesante banalité autant qu'au spectacle de la maîtrise des professionnels. « Basse def » peut-être, mais beau à pleurer.
Catalogue de l'exposition éponyme organisée par Stéphane Sauzedde et Nicolas Thély au centre d'art contemporain OUI, Grenoble (www.aoui.org), de septembre à octobre 2007.
Œuvres de Wilfrid Almendra, John M Armleder, Serge Comte, Clôde Coulpier, Fabrice Croux, Grégory Cuquel, Patrice Gaillard et Claude avec Daniel Dewar, Camille Laurelli, Elodie Lecat, David Lefebvre, Pierre Lesclauze, Fanette Muxart, Alice Nikitinova, Denis Savary, Tolga Taluy.