flux RSS (nouvelles parutions)
English version
Deux ou trois choses que je sais d’elle… – Ecrits et entretiens, 1966-2003
Olivier Mosset [tous les titres]
MAMCO [tous les titres] Ecrits d'artistes [tous les titres]
imprimer envoyer un lien
retour au descriptif sommaire
 
extrait
 
- Vous êtes peintre ?
- Oui, quand je peins.
- Qu’est-ce que peindre ?
- C’est opérer le transfert de la peinture du tube qui la contient à l’étendue à laquelle on la destine.
- Pourquoi peignez-vous ?
- Pour essayer de comprendre ; si je fais un signe c’est pour tenter de le comprendre.
- Quel est ou quel serait pour vous le peintre idéal ?
- Picabia, plus Cézanne, peut-être.

O. Mosset, 1966


L’œuvre d’art est quelque chose que l’on regarde. Cela la rend supportable et quelque fois même, par le biais de mécanismes complexes, intéressante.

O. Mosset, 2002


- Continuer à peindre ?
- « Bon qu’à ça », disait Beckett en parlant de son activité d’écrivain. Newmann prétendait que l’on peignait contre le catalogue. Quant à moi, je pense que l’on peint contre le fait de ne pas pouvoir peindre. Si Giacometti n’arrivait pas à représenter, moi je n’arrive peut-être plus à appliquer de la couleur sur de la toile. Pourtant, je continue à peindre et mes toiles sont ce qu’elles sont. Pourquoi alors faire le malin en pensant qu’elles ne sont pas ce qu’elles devraient être ? Elles le sont parfaitement.

O. Mosset, 2003
 
[haut de page]