flux RSS (nouvelles parutions)
English version
Revue & Corrigée n° 99
Revue & Corrigée [tous les numéros]
commander
imprimer envoyer un lien
retour au descriptif sommaire
 
extrait
 
ÉDITO
(p. 3)


Le numéro de mars est toujours l'occasion des annonces et du bilan. Alors allons-y :
- d'une part la revue continue son chemin dans un équilibre financier sans filet mais avec une excitation entretenue par de nombreux projets. Et même si les retours sont toujours aussi discrets, nous savons que sa lecture crée des liens et des échanges.
- d'autre part, l'équipe va changer. Je quitte la revue en décembre (au numéro 102 !) et même chose pour Albert Durand. Mais le plus important – la bonne nouvelle – c'est que R&C va continuer. Barbara Dang – que nous vous présenterons très bientôt – prendra ma place de coordinateur. Lionel Palun et Bruno Fleurence assureront la partie administrative. Une salade interne qu'il faut savoir partager.

Pour ce numéro du printemps 2014, J-Kristoff Camps continue avec une troisième bobine l'interrogation du regard de cinéastes sur la musique. Et n'oubliez pas le site de la revue pour consulter des extraits des films en question.
Site sur lequel vous découvrirez Wi Watt'heure # 6, la net rubrique audio des Kristoff K.Roll, conçue et réalisée par Carole Rieussec. Cette nouvelle édition propose un voyage autour de l'œuvre de Luc et Brunhild Ferrari : Chantal. Carole a rencontré Brunhild à Paris, et Chantal dans son village de Tuchan. Cette œuvre réalisée en 1977 est un portrait d'une villageoise. 37 ans après, retour sur les lieux d'une création.
Kasper Toeplitz s'interroge sur la continuité de l'œuvre d'Eliane Radigue depuis qu'elle travaille pour des instrumentistes.
Dino nous fait découvrir le travail d'Yvain Von Stebut, un artiste aux frontières de l'art sonore et de la radiophonie, un entremêleur créateur d'une lutherie sociale.
Et on continue de souffler les bougies avec le festival Musique Action qui fête ses 30 ans en mai prochain.
Pour 2014, Matthieu Saladin, à la demande générale du comité de rédaction, continuera sa brève et passionnante histoire des destructions musicales !
La carte blanche (page 2) est donnée à Marc Fèvre, amateur de vins naturels et de musique improvisée, plus connu pour ses activités sous l'étiquette de l'Atelier Tampon à Paris. On le retrouvera toute l'année en deuxième de couverture. Le lien entre vins naturels / vins vivants et pratiques expérimentales est évident. Et pour vous le prouver, je prépare un dossier sur le sujet avec la participation de quelques vignerons. Ma façon de terminer cette aventure dans la joie et l'ivresse.
Jérôme Noetinger
 
[haut de page]