flux RSS (nouvelles parutions)
English version
Œuvres contemporaines, 1964-1966
Daniel Buren & Alberto Giacometti [tous les titres]
Kamel Mennour [tous les titres]
commander
imprimer envoyer un lien
retour au descriptif sommaire
 
extrait
 
Contemporain ?
Daniel Buren
(extrait, p. 6)


Cette exposition est née à la suite d'une rencontre puis d'une initiative due à Véronique Wiesinger.
Plutôt que de refuser immédiatement une telle proposition, étonnante pour moi à plus d'un titre étant donné le ravin qui existe entre l'œuvre de Giacometti et la mienne, je décidai de ne pas la rejeter sans y réfléchir un peu plus avant.
L'analyse me fit opter pour une proposition très particulière que Véronique Wiesinger accepta.
Ne trouvant, selon moi, aucune raison ni esthétique ni éthique valable, permettant de juxtaposer nos deux œuvres, quels éléments autres pouvaient émerger de telles différences ?
Contre toute attente je me rendis compte qu'un moment pivot pouvait nous réunir.
Au moment où mon travail prit sérieusement son propre envol, celui de Giacometti allait se terminer brutalement.
Ce moment pivot est 1964-1966 (mort de Giacometti en janvier 1966).
Nous avons donc là, simultanément, une fin et un début.
Une œuvre confirmée et une autre qui se cherche.
Des pièces archiconnues déjà à l'époque, et d'autres toujours peu connues quarante-cinq années plus tard.
Les exposer ensemble, par le biais d'un moment commun et seulement cela, permet d'éviter de faire une histoire esthétique comparée (ce qui serait par ailleurs ridicule), ou d'insister sur ce qui les rend dissemblables et différentes (ce qui ne serait pas moins ridicule).
En revanche, souligner ces étranges cohabitations dans le temps et dans l'espace où des préoccupations différentes, voire opposées, se chevauchent, me semble très souvent oblitéré par l'histoire, pour différentes raisons qu'il ne s'agit pas d'étudier ici.
Multiplicité, contradiction et cacophonie dans la même époque, et ce à toutes les époques.
Rencontres accidentelles donc, mais dans la concordance des temps.
Si on ose parler de dialogue entre deux trains qui se télescopent, cette exposition est alors de ce type-là.

(...)
 
[haut de page]