flux RSS (nouvelles parutions)
English version
Journal-affiche n° 01
Yann Toma [tous les titres]
Jannink [tous les titres] Collection 127 [tous les titres]
commander
imprimer envoyer un lien
retour au descriptif
 
extrait
 
Yann Toma
Président à vie de Ouest-Lumière
Le président à vie de Ouest-Lumière au reste du monde


Depuis plusieurs mois, nos agences Ouest-Lumière se consacrent à un travail épuisant et fastidieux : inventorier la capacité du monde actuel à produire de l’énergie artistique.
Dans cet esprit de réception, nous avons pris place à l’ONU, l’Organisation des Nations Unies, et en son conseil de Sécurité durant tout le mois de septembre, y confirmant ainsi une présence durable au moment même où notre existence politique se voyait reconnue par les instances internationales les plus représentatives. C’est également pour assurer cet inventaire que nous mettons en oeuvre dans différentes parties du monde, et ce sans plus tarder, des dispositifs susceptibles de repenser, dans le cadre d’un effort conjugué, un nouveau mode de distribution des énergies animales du monde, énergies dont nous regorgeons intérieurement sans avoir la capacité d’en exploiter la substance à sa juste valeur.
Notre aptitude à vivre des expériences est ici convoquée implicitement. Rien ne peut nous être présenté sans le secours de l’expérience. Ainsi, je ne comprends pas plus la succession spontanée du mouvement, que je ne comprends les altérations que subissent les systèmes et les combinaisons d’intérêts sans que je ne les conçoive dans leur totalité. Mais on met cent personnes ensemble dans un même lieu avec pour fonction de pédaler, l’une à la suite de l’autre, et je vois la dernière mouliner joyeusement aussitôt qu’un premier coup de pédale est engagé.
L’être n’est que matière et mouvement.
S’il existe une matière première impénétrable alors, ENSEMBLE, nous allons la percer à jour. Les corps déjà combinés peuvent être pris pour des unités. Les corps unités / composés deviennent alors oeuvres. Comme tout est plein, il ne peut exister de courants rentrant, sans qu’aussitôt il y ait des courants sortant. Lors donc que les courants qui pénètrent la terre vers le centre, intensifient leur action, on observe l’émergence d’un principe de cohésion énergétique : tout s’élève en convergeant. Ce que l’individu consomme de mouvement, est remplacé par une somme de mouvement universel entrainant irrémédiablement un surplus d’énergie artistique.
Si je vous convie à pédaler plus que jamais jusqu’à plus soif tout en admirant l’énergie environnante et magnifique d’Ossip Zadkine, ce n’est pas un acte gratuit ni puéril. Au-delà de l’idée d’une gestion active de la pénurie actuelle du monde, il vous sera donné ici la possibilité de devenir acteur et force motrice d’un dispositif jubilatoire et participatif de production et de distribution d’énergie artistique susceptible d’améliorer notre situation à tous.
 
[haut de page]