flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Jean-François Bory
 
Jean-François Bory (né en 1938 à Paris, où il vit et travaille) écrit depuis l'âge de 4 ou 5 ans, comme beaucoup de monde. Il vit une enfance mouvementée en Asie, et fonde, à l'âge de 12 ans, avec des camarades de classe du lycée Hué au Vietnam, une revue littéraire, recopiée à la main en plusieurs exemplaires, intitulée L'Encrier. Entre 1958 et 1961, il participe à la guerre d'Algérie dans le massif de l'Ouarsenis. En 1962, il reprend des études puis travaille à l'A.F.P.
À New York, en 1968, Bory publie l'une des toutes premières anthologies de poésie visuelle internationale. Après avoir pris son temps et s'y être préparé, il se débarrasse de toute activité salariée en 1972, à 34 ans, et n'y revient jamais. Au début des années 70, alors que le dadaïste Raoul Hausmann avait quasiment sombré dans l'oubli, Bory publie Raoul Hausmann et Dada à Berlin (L'Herne, 1972) et organise la même année, une exposition de cet artiste au Studio Brescia (Italie). Il perd un œil en 1977. Bory a publié dans de nombreuses revues, en a fondé certaines (L'Humidité, 591) et codirigé d'autres (Celebrity Cafe, Approches). Il participe à des lectures, des expositions et des performances à travers le monde.
 

 
2019
Les presses du réel – Littérature
momentanément indisponible
135 poèmes éclairs, calligrammes et autres expérimentations visuelles, étendus sur 54 ans d'activité poétique, par l'un des acteurs majeurs de l'avant-garde poétique en France, initiateur de revues, d'expositions collectives et de festivals.

2019
Les presses du réel – Littérature
« Tels qu'en eux-mêmes enfin l'éternité les change » pour paraphraser le célèbre vers de Mallarmé, réunit un choix d'essais que Jean-François Bory a consacré à ses auteurs favoris et forcément quelque peu marginaux, allant de Nadar à Raoul Hausmann en passant par d'Annunzio.

2019
Les presses du réel – Littérature
Quatorze nouvelles, cocasses, absurdes, ironiques, émouvantes, d'une écriture pleine et profonde à goûter à haute voix, par Jean-François Bory, successeur infidèle de dada et auteur actif des mouvements d'avant-gardes des années 1960/1970.

2010
Al Dante – Poésie & littérature
Dans ce texte expérimental aux grandes compositions typographiques colorées, Jean-François Bory se livre à une interrogation sur les commencements et les fins dernières de l'écriture. Au passage, on croise Apollinaire, Ezra Pound et Marinetti, c'est toute la modernité du début du XXe siècle qui, dans cette aventure très alphabétique, est placée en abîme.