flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Tomoko Sauvage
 
Musicienne et artiste sonore japonaise installée à Paris, Tomoko Sauvage (née à Yokohama) travaille depuis plusieurs années avec des waterbowls composés d'hydrophones (des micros sous-marins) plongés dans des bols en porcelaine, de tailles variées, remplis d'eau. Les gouttes, les vagues et les bulles avec lesquelles elle joue résonnent dans les bols et provoquent des feed-back (larsen) formant des drones ondulants et des harmoniques naturels au gré de la résonance du lieu. Cette trame électro-aquatique tient un équilibre délicat entre contrôle et aléa, ordre et désordre, éphémère et répétition... Son travail se réalise dans des formes variées : performances de longue-durée, installations sonores, compositions aux collaborations musicales et chorégraphiques.
Tomoko Sauvage s'est produite en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon, en solo ou en collaboration avec Momus, MC Schmidt (Matmos), Gilles Aubry, André Gonçalves... Son travail est édité chez and/OAR, Aposiopèse, Dokidoki, Shelter Press...
En 2011, Tomoko Sauvage a conçu une nouvelle série de bols en porcelaine lors de sa résidence à La Pommerie en collaboration avec le CRAFT, Centre Recherche de Céramique à Limoges.
 
(lien externe : o-o-o-o.org)
 

 
2017
Shelter Press – Disques
Le deuxième album solo de la musicienne japonaise est le résultat de dix années de recherches sur les propriétés acoustiques de l'eau, dans la lignée de son précédent opus sorti en 2009. Basée sur l'utilisation des waterbowls – bols en porcelaine remplis d'eau et amplifiés via des hydrophones – sa pratique musicale s'enrichit ici d'improvisations avec l'environnement et d'expérimentations autour du larsen hydrophonique.

2017
Shelter Press – Disques
Le deuxième album solo de la musicienne japonaise est le résultat de dix années de recherches sur les propriétés acoustiques de l'eau, dans la lignée de son précédent opus sorti en 2009. Basée sur l'utilisation des waterbowls – bols en porcelaine remplis d'eau et amplifiés via des hydrophones – sa pratique musicale s'enrichit ici d'improvisations avec l'environnement et d'expérimentations autour du larsen hydrophonique.

2012
Aposiopèse
Le premier album studio, splendide, de la musicienne et artiste sonore japonaise basée à Paris, composé à partir de ses waterbowls, ensemble de bols de porcelaine remplis d'eau de différentes tailles, inspiré du jal tarang indien, dont le son est capté par des hydrophones (réédition vinyle du disque paru sur CD chez and/OAR en 2009).