flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Bouchra Khalili
 
Le travail de Bouchra Khalili (née à Casablanca en 1975, vit et travaille à Paris), essentiellement en vidéo (monobande et installation), est caractérisé par une pratique intensive et singulière du déplacement (plastique, conceptuel, géographique).
L'artiste explore les dimensions mentales et imaginaires des territoires à partir de l'espace méditerranéen envisagé comme un lieu dédié au nomadisme et à l'errance. Utilisant la vidéo en raison de l'impureté du médium, qui lui permet de situer son travail aux limites du cinéma et des arts plastiques, du documentaire et de l'essai, rendant mouvantes les frontières entre ces pratiques, Khalili brouille les repères topographiques, produisant une confusion sur le statut des images et une forme d'ambiguïté qui permet précisément à l'artiste d'élaborer des récits d'expériences perceptives sensibles et tangibles, liées aux trajets migratoires, et aux états actuels des espaces frontaliers et urbains.
Bouchra Khalili est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy et titulaire d'un DEA en Cinéma et Audiovisuel (Paris III, Sorbonne Nouvelle). Ses vidéos ont été montrées dans de nombreux centres d'art et musées, dont la 3ème Triennale de Guangzhou (Chine), le CCCB et la Fondation Caixa Forum of Art (Barcelone), le Hammer Museum of Art (Los Angeles), la Haus der Kulturen der Welt (Berlin), le Grand Palais et le Centre Pompidou (Paris), le Studio Museum (New York). Elle est membre fondateur et coprogrammatrice de la Cinémathèque de Tanger. Depuis 2006, elle enseigne la vidéo à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille.
Bouchra Khalili est la lauréate du Prix SAM pour l'Art Contemporain 2013.
 
(lien externe : www.bouchrakhalili.com)
 

 
2010
édition bilingue (français / anglais)
Centres d'art, musées, galeries & varia
épuisé
Un regard à la fois rétrospectif, actuel et prospectif sur le travail de la jeune artiste-vidéaste franco-marocaine placé sous le signe du déplacement géographique et mental, aux limites du cinéma et des arts plastiques, du documentaire et de la fiction, de l'expérimentation et de l'essai.